GOMERY - le rapport

Commission Gomery

    2e Rapport



  1. Gomery: le dernier rapport aujourd'hui - Des mesures pour éviter d'autres scandales
    Toupin, Gilles La Presse mercredi 1er février 2006 - En rendant public aujourd'hui son deuxième et dernier rapport sur le scandale des commandites, le juge John H. Gomery risque encore d'en surprendre plus d'un par l'ampleur de la tâche qu'il s'est imposée.

    ***

  2. Le Québécois de l'année
    Carole Beaulieu L'Actualité, n° Vol: 31 No: 1, 1 janvier 2006 - Ses impatiences, ses questions, ses indignations... étaient aussi les nôtres. Merci, John Gomery, d'avoir redit que la politique doit être pratiquée avec intégrité.

    Rigueur et complaisance du rapport Gomery
    Christian Rouillard et Sharon L. Sutherland, Le Devoir mardi 15 novembre 2005 - Le programme des commandites et la gouvernance démocratique - Le premier ministre demeure responsable, au sein de nos institutions politiques et administratives, des décisions, des actions et des omissions commises par son chef de cabinet dans le cadre de ses transactions avec l'appareil administratif.

    Que cette autorité ait été déléguée par le premier ministre n'absout pas ce dernier de sa responsabilité institutionnelle, pas plus qu'elle ne peut servir de paravent à son chef de cabinet : c'est par choix et non par ignorance, nous dit le rapport, que ce dernier a enfreint les règles hiérarchiques et les procédures courantes de la gestion de programmes dans l'administration publique fédérale, en s'immisçant directement dans la gestion du programme des commandites.

    Réactions de Chrétien et Pelletier au Rapport Gomery - Le grand cirque des irresponsables
    Yves Boisvert, Le Devoir lundi 14 novembre 2005 - Après avoir pris un peu de recul, afin de lire le Rapport Gomery et d'analyser les réactions qui ont suivi son dépôt, il me semble important de dénoncer le lamentable spectacle que MM. Jean Chrétien et Jean Pelletier nous ont donné à sa sortie.

    Gomery reste une épine au pied de Martin
    Simon Boivin Le Soleil lundi 14 novembre 2005 - La Commission Gomery n'aura pas été un exercice très rentable pour Paul Martin. Les Québécois comprennent qu'il n'est pas blâmé, mais ne voteront pas pour lui. Et partout au pays, la population estime qu'il a sa part de responsabilité dans le scandale.

    Jean Chrétien blâmé: 60 % des Canadiens tiennent l'ancien premier ministre responsable du fiasco des commandites
    Joël-Denis Bellavance La Presse lundi 14 novembre 2005 - Le juge John Gomery a blâmé sévèrement l'ancien premier ministre Jean Chrétien dans son rapport sur le scandale des commandites. Une majorité de Canadiens partage ses conclusions.

    Programme patrimoine canadien: 260 millions pour les écoles anglophones du Québec
    Sara Champagne La Presse mercredi 9 novembre 2005 - Les écoles anglophones du Québec pourront compter sur 260 millions provenant de Patrimoine canadien pour financer leurs activités. Cet argent est tiré d'un programme du gouvernement fédéral pour promouvoir l'enseignement de la langue seconde partout au Canada.



  3. Déshonorés
    Jean-françois Lisée, La Presse mercredi 9 novembre 2005 - John Gomery croit que le Parti libéral du Canada "s'est déshonoré" avec les commandites. C'est supposer que ce n'était pas déjà fait

  4. Une affaire canadian
    Robert Laplante L'Action nationale 7 Octobre 2005 - L’affaire des commandites n’est pas un scandale de gouvernance, c’est une obscénité politique.

  5. Grammaire de l’absurde
    Robert Laplante BULLETIN DU LUNDI 8 novembre 2004 "Le cabinet libéral a bel bien planifié de déstabiliser l’État du Québec" (Rappel)

  6. Après Gomery: Il est temps de passer à autre chose et de parler de l'avenir
    Jeffrey Simpson La Presse dimanche 6 novembre 2005 - Le premier ministre Paul Martin n'avait pas à créer la commission Gomery. Il aurait pu reconnaître que de graves erreurs administratives avaient été commises et qu'il y avait peut-être eu des activités frauduleuses et puis demander à la police de mener une enquête. (ns)

  7. L'effet Gomery
    Lysiane Gagnon La Presse samedi 5 novembre 2005

  8. And other strange Gomery tales
    Lysiane Gagnon The Globe and Mail Monday, November 7, 2005

  9. Rapport Gomery - L'odorat du Conseil du trésor
    Jacques Parizeau, Ancien premier ministre du Québec et ancien président du Conseil du trésor à Québec Le Devoir samedi 5 et dimanche 6 novembre 2005 - S'il est un élément du rapport Gomery qui passe difficilement dans l'opinion publique, c'est le «blanchiment» de M. Martin basé sur les phrases suivantes de la synthèse du rapport.

  10. La meilleure garantie
    Bernard Descôteaux Le Devoir jeudi 3 novembre 2005 - La meilleure garantie du respect des règles demeure que le ministre soit l'ultime responsable de son ministère et qu'en cas de problèmes, il doive en payer le prix politique. Restaurer le principe de la responsabilité ministérielle distinguerait franchement le Parti libéral de Paul Martin de celui de Jean Chrétien.

  11. La dérive des solitudes
    Michel David Le Devoir jeudi 3 novembre 2005 - Plutôt que d'unir les deux solitudes dans une indignation partagée, le rapport Gomery risque au contraire de les éloigner davantage, comme deux continents qui dériveraient dans des directions opposées.

  12. PRESSE ÉTRANGÈRE: Le blason redoré de Paul Martin
    Mario Cloutier La Presse jeudi 3 novembre 2005

  13. Ottawa starts shovelling the cash
    Eric Reguly The Globe and Mail Thursday, November 3, 2005 - This, no doubt, is just the start as the Quebec referendum machine rises from the dead. Alberta, the one "have" province, take note. Ultimately, it's Alberta's wealth that will keep the conveyor belt moving.

  14. Quebeckers skeptical of PM's exoneration
    RHÉAL SÉGUIN and CAMPBELL CLARK Globe & Mail Thursday, November 3, 2005 - Poll shows majority believe Gomery inquiry failed to shed light on all wrongdoing

    Accablant pour le PLC
    Jean-Robert Sansfaçon Le Devoir mercredi 2 novembre 2005 - Il y a 12 ans cet automne que le PLC est au pouvoir à Ottawa. Après tant d'années, il devient difficile de croire que la culture de la corruption qui s'est progressivement insinuée au sein de l'organisation se soit soudainement évaporée.

    Canada: rapport Gomery exonère le Premier ministre Paul Martin
    Belga (Bruxelles) 1er novembre 2005

    CORRUPTION INQUIRY CLEARS CANADA'S PM
    KARLA ADAM The Independent 2 November 2005

    Paul Martin blanchi: Chrétien, Pelletier et Gagliano tenus politiquement responsables du scandale des commandites
    Gilles Toupin La Presse mercredi 2 novembre 2005

    Martin wants RCMP criminal probe
    ANNE DAWSON, The Gazette (Montreal) November 2, 2005 Wednesday - Chretien says he'll fight Gomery's findings in Federal Court

    Martin chasse Gagliano et neuf autres militants
    Hélène Buzzetti Le Devoir mercredi 2 novembre 2005 - Duceppe et Harper souhaitent des élections, mais Layton n'est pas prêt à les aider à défaire les libéraux

    Qui sont les responsables?
    John Gomery Le Devoir mercredi 2 novembre 2005

    Survol chronologique des moments clés
    Presse Canadienne mardi 1er novembre 2005

    GOMERY BLÂME CHRÉTIEN
    Alec Castonguay Le Devoir mercredi 2 novembre 2005

    Le DGE enquêtera sur les 50 000 $ versés au PLQ
    Dutrisac, Robert; Robitaille, Antoine Le Devoir mercredi 2 novembre 2005

    Le PQ remet 21 000 $ au DGE
    Simon Boivin Le Soleil mercredi 2 novembre 2005 - Des contributions illégales versées par des employés de Groupaction

    Jacques Corriveau: l'homme des pots-de-vin
    Brian Myles Le Devoir mercredi 2 novembre 2005

    Trois sociétés d'État fautives
    Clairandrée Cauchy Le Devoir mercredi 2 novembre 2005

    En blanc et noir
    Michel David Le Devoir mercredi 2 novembre 2005

    The stolen majority
    L. IAN MACDONALD, The Gazette (Montreal) November 2, 2005 Wednesday - By sprinkling illegal campaign cash among a handful of Quebec ridings, the Chretien Liberals managed to steal a majority in the 1997 federal election, Gomery's report reveals

    New push for separate Quebec - PM escapes blame, but opponents call for him to resign
    CNN Wednesday, November 2, 2005 - The report found former prime minister Jean Chretien must take some blame.

    Pôvre Galganov, y en peut plus... - Canada Screwed Out Of Hundreds OF Millions Of Dollars For Quebec. And Now For The Real News.
    Howard Galganov November 2, 2005 Wednesday - In this sense: Canada's legacy is more of a crime, than the Sponsorship crime that was a result of the legacy. With Quebec, it will never end.



  15. La grippe aviaire du Parti libéral?
    Vincent Marissal La Presse mardi 1er novembre 2005 - Dans un élan de candeur caractéristique, Liza Frulla commentait hier en ces termes le suspense précédant le rapport Gomery: " J'en ai tellement entendu parler, j'en ai ras le bol et j'ai bien hâte que l'on tourne la page pour que l'on parle d'autre chose. "

  16. Who knew?
    John Ibbitson The Globe and Mail Tuesday, November 1, 2005 - As you try to absorb the wash of information, accusations and excuses coming at you, consider five questions you might want to keep in mind. The answers will determine the fate of the government.

  17. Millions wasted, and Canada still in peril - Chrétien's program rashly conceived
    JAMES TRAVERS The Toronto Star Oct. 29, 2005

  18. Thanks for nothing
    Toronto Star Oct. 31, 2005 - Jean Chretien has always insisted that it was the narrow defeat of the separatists a little more than 10 years ago in the second Quebec referendum that prompted him to develop the sponsorship program.

  19. Pour qu'un scandale n'en cache pas un autre
    Jean Dorion, Président général de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal Le Devoir mercredi 14 septembre 2005 - Lettre au juge John Gomery - Puisque vous avez bien voulu faire appel aux suggestions des citoyens, je vous propose donc, M. le juge, au nom de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, d'adresser au gouvernement canadien, dans votre rapport, la recommandation suivante : «Que le gouvernement renonce à toute politique qui, pour l'octroi de subventions, exigerait de l'individu ou de l'organisme subventionné une quelconque manifestation d'adhésion aux institutions actuelles du Canada et à leurs symboles. Que, donc, il ne rétablisse aucun programme qui, à cet égard, ressemblerait de près ou de loin à celui des commandites.»

  20. L'arbre des commandites cachera-t-il la forêt des manipulations politiques?
    Jean-Claude Leclerc Le Devoir mardi 6 septembre 2005 - Qu'en 1995 comme en 1970 Ottawa ne crie pas sur les toits que, si la persuasion ne suffit pas à garder le Québec dans la Confédération, le pouvoir fédéral n'hésitera pas à recourir à la corruption ou à la force, on le comprend sans peine. Pareils «programmes» risquaient de jeter encore plus de Québécois, en cas de révélation, dans le camp de la sécession. Mais dans un pays libre, surtout si une charte y garantit les droits de tous, jusqu'où peut-on aller au nom de l'unité nationale?