Pour lutter contre la guerre psychologique incessante de nos adversaires

Vos contributions sont essentielles

Vigile, un outil de première main

Donnez généreusement

Tribune libre de Vigile
mardi 19 février 2013
2 953 visites 8 messages

Le Québec vit sous la pression constante d’une formidable machine de guerre psychologique conçue pour briser sa capacité de cohésion nationale, brouiller ses repères symboliques, et dévoyer ses aspirations les plus nobles. Les forces convergentes des cartels médiatiques et de la propagande Canadian brouillent les pistes, compliquent le décodage de la conjoncture, et faussent la perception de notre intérêt national.

Pour résister adéquatement à ces forces hostiles, et surtout pour trouver les voies d’une riposte mobilisatrice, nous avons besoins d’instruments originaux. Vigile en est un. C’est à la fois un lieu et un moyen pour mieux braconner des espaces de liberté. Nous en avons besoin pour mener à son terme victorieux notre combat pour l’indépendance.

Il est nécessaire de poursuivre l’action intellectuelle dans un espace médiatique, celui d’Internet, où nous pouvons faire des gains, manœuvrer à notre aise et créer des liens utiles. Vigile.net nous offre des possibilités que nous n’avons encore qu’à peine effleurées. Le potentiel est immense.

Nous pouvons compter sur l’effet rassembleur d’une référence commune, d’un lieu où se forgent des analyses, où se construisent des visions partagées de la conjoncture et de ce qu’elle exige de nous pour faire un Québec plus fort. C’est ce que fait déjà Vigile avec des moyens de fortune.

Grâce au soutien de ses donateurs, la Société des amis de Vigile peut poursuivre les activités que Bernard Frappier avait, longtemps avant bien d’autres, jugées porteuses pour notre devenir national. Nous avons besoin des contributions de tous ceux et celles qui trouvent dans Vigile.net matière à mieux comprendre notre situation, nos enjeux, nos possibilités.

Nous en avons besoin pour mieux faire le travail, pour offrir une tenue toujours plus rigoureuse au traitement de l’information et de l’analyse. Nous en avons besoin pour venir épauler le travail bénévole qui, pour ne pas s’épuiser, doit pouvoir compter sur une infrastructure solide et efficace

En innovant et en misant sur l’imagination dans l’utilisation de nos moyens, nous parviendrons à déjouer les adversaires de l’indépendance du Québec et les vendeurs de propagande qui les servent.

Aidez-nous à mieux utiliser l’outil Vigile.net, donnez généreusement. Offrons-nous un outil de première main.

Robert Laplante

Vice-président de la Société des amis de Vigile

Commentaires

  • Pierre Tremblay, 5 mars 2013 18h59

    Personnellement je crois que Vigile ne va pas assez loin.

    Vigile n’est pas assez gros. Vigile est trop seulement axé sur la critique, Vigile n’innove pas. Vigile n’apporte pas une information de langue française qui nous fait vivre en français. Vigile en plus de son rôle d’éditorial devrait offrir à ses lecteurs des articles intéressant en français : il n’est pas vrai que tous ici nous allons passer notre temps à critiquer la politique des souverainistes et des fédéralistes ? Il faut vivre notre langue et notre culture. Il faut encourager l’excellence : la littérature, la poésie, les sciences, les jeunes à utiliser le français et à bien le parler. Mettez de l’avant des concours, des jeux, etc...
    Des bourses pour les meilleurs en français.
    C’est comme ça que Vigile va attirer des nouveaux membres, des jeunes et tout en gardant évidemment sa ligne éditorialiste.
    Mettons de l’avant des projets en français. VIVONS NOTRE CULTURE, LA CULTURE FRANÇAISE, L’UNE DES PLUS ÉVOLUÉE SUR LA PLANÈTE, UNE CULTURE QUI EST PRÉSENTE DANS PLUSIEURS PAYS DU MONDE.

    PLUS NOTRE CULTURE SERA VIVANTE, PLUS ELLE ATTIRERA LES AUTRES À NOUS SUIVRE.

    IL FAUT CHANGER VIGILE ! IL FAUT QU’IL DEVIENNE NON SEULEMENT UNE VIGILE MAIS UN SOLEIL ÉBLOUISSANT.

    IL Y A DES GENS PLEIN DE TALENT ICI QUI COMMENTE, ON DOIT S’AMUSER SUR VIGILE.
    IL FAUT ARRËTER D’EXISTER MAIS AUSSI IL FAUT VIVRE CE QUE NOUS SOMMES !

  • Yves Côté, 5 mars 2013 04h45

    Monsieur Laplante, votre texte dit juste.
    Je crois pouvoir en témoigner de là où je me trouve, soit en France.
    Depuis plus de quinze ans, je m’y suis donné comme objectif de participer au changement de regard porté sur le Québec et le Canada. Mon idée est d’y proposer un son de cloche qui diffère de ce que la propagande "fédérailliste" canadienne excelleà en donner. Ce qui ne me plaît évidemment pas mais que je dois avoir l’honnêteté intellectuelle d’admettre pour l’affronter. Modestement, j’écris donc et donne (parfois...) des conférences qui sortent du cadre "réductif" qui d’habitude est donné de nous. Non, nous ne sommes pas cette tribu originale que le Canada veut que nous soyons et qui ne serait civilisée que par la sagesse canadienne. Cette dernière, bien entendue, de langue et d’esprit monarchique anglais... "Canadian", en somme.
    Sans en rien me prétendre grand écrivain méritant publication et audience pour chacun de ses propos, j’observe que le travail de désinformation du Canada y a été si généralisé et si généreux en France depuis 1995, année de mon installation, qu’il me reste toujours passablement difficile d’y "passer la rampe" . Ne serait-ce que simplement pour faire lire ou entendre mes arguments, je reste sur une possibilité très réduite (à l’exemple de cet éditeur potentiel que je cherche sans succès depuis quelques mois à propos d’un texte que je prétend original sur le Printemps Erable).
    Tel est mon témoignage aujourd’hui à votre endroit Monsieur Laplante : oui, vous avez entièrement raison. Heureusement pour les Québécois et le Québec tout entier que Vigile existe. Sans cet outil de libre diffusion d’opinions, moyen ouvert de discussion, de convergence d’idées, principes et actions, l’espoir de liberté pour notre petit peuple resterait bien plus facile à étouffer pour les tenants de notre domination. Que celle-ci soit de nature économique, culturelle ou politique selon les stratégies globales ou partielles engagées par nos adversaires.
    Les temps actuels sont durs en France, mais je renouvellerai ma part financière dès aujourd’hui à l’endroit de Vigile.
    Merci à vous Monsieur Laplante pour ce coup de fouet et merci à tous qui m’auront lu. Il n’y a qu’en groupant nos ressources et nos forces que nous avancerons jusqu’à la victoire tant et si longuement désirée.

    Et comme toujours pour moi, Vive le Québec libre !

  • Jean, 20 février 2013 21h53

    Cette phrase, il y a longtemps que je la cherche sans pouvoir l’exprimer et sans savoir non plus que monsieur Camille Laurin l’avait prononcé.

    Elle exprime magnifiquement l’équilibre, elle devrait être écrite partout sur les panneaux publicitaires dans le métro, ou ailleurs, n’importe où, mais il ne faut plus la remettre dans les boules à mites. C’est un chef-d’oeuvre de pensée exacte. Merci de l’avoir emmenée ici et merci à monsieur Laurin.

    « Certains disent : « Le bilinguisme institutionnel est un impératif économique au Québec. » Voilà un autre mythe. Nous l’avons dit dans le Livre Blanc, certaines personnes — cadres de sociétés, membres des bureaux de direction, administrateurs de l’État — doivent savoir l’anglais. Mais affirmer que la population tout entière du Québec doive être bilingue pour des raisons économiques, ce serait affirmer du même coup que, pour gagner sa vie dans ce pays, à n’importe quel poste et dans n’importe quel travail, il faille parler l’anglais. Heureusement, nous n’en sommes pas arrivés à ce degré d’esclavage culturel. »

    Jean

  • Mireille Deschênes, 20 février 2013 16h13

    Pour ma part, je parle de vigile, je partage beaucoup les papiers de vigile et je dois dire que le document de M. J.J. Nantel vidéo7, a fait un bon tour au Québec et même à San Diego. Les partages sur facebook, peut faire boule de neige et c’est ce qui est arrivé en fin de semaine. Je dois dire que j’étais contente, justement pour faire connaître vigile.
    Continuez vous faites un super boulot et de mon coté je fais tout pour amener les gens à vous lire.
    Je crois que c’est aussi notre responsabilité de lecteurs d’aider vigile à se développer en attirant pas seulement des initiés à partager nos points de vue mais surtout d’attirer l’attention sur vigile.

  • François A. Lachapelle, 20 février 2013 11h01

    Comme l’écrit le vigilien Jean-Pierre Bélisle, un grand merci est offert à Robert Laplante de prendre le flambeau de la vice-présidence des Amis de vigile.

    Dans le contexte du dossier du renforcement du français au Québec et particulièrement dans le grand Montréal, je lis actuellement des écrits du Dr. Camille Laurin. Mon intuition me dit que la problématique du français au Québec n’a pas beaucoup évolué depuis les années 70.

    Le Dr Laurin a prononcé un discours le 2 juillet 1977 à Montréal devant le Canadian Club. Pour le plaisir des vigiliens qui sont attentifs aux dérives du Ministre Jean-François Lisée dans le dossier du français à Montréal, je présente l’extrait suivant qui est l’avant-dernier paragraphe de ce magistral discours.

    « Certains disent : « Le bilinguisme institutionnel est un impératif économique au Québec. » Voilà un autre mythe. Nous l’avons dit dans le Livre Blanc, certaines personnes — cadres de sociétés, membres des bureaux de direction, administrateurs de l’État — doivent savoir l’anglais. Mais affirmer que la population tout entière du Québec doive être bilingue pour des raisons économiques, ce serait affirmer du même coup que, pour gagner sa vie dans ce pays, à n’importe quel poste et dans n’importe quel travail, il faille parler l’anglais. Heureusement, nous n’en sommes pas arrivés à ce degré d’esclavage culturel. »

    Monsieur Lisée est-il conscient qu’il pousse la collectivité québécoise dans le sens d’un « esclavage culturel » ? Qui a sonné Monsieur Lisée pour qu’il s’aplatisse ainsi devant la communauté anglophone ?

    Je respecte la communauté anglophone car je peux communiquer avec elle dans sa langue écrite et parlé. Mais, je ne m’aplatirai pas devant des demandes non fondées et dans le cas présent, la remarque du Ministre Lisée envers la STM était-elle une réponse à une demande formelle de la communauté anglophone ? Si le Ministre Lisée est allé au devant des coups comme on dit, il ne possède pas la motivation requise pour être Ministre dans le cabinet de Madame Marois et défendre minimalement les intérêts du Québec.

  • jean-pierre Bélisle, 20 février 2013 04h35

    Cette « formidable machine de guerre psychologique » est également doublée d’une toute aussi formidable « machine à silence » destinée à briser la capacité financière des organisations indépendantistes tout autant que des individus qui oseraient porter à l’attention du public une « vérité » autre que l’officielle.

    Rappelons-nous comment la mafia a réduit Vigile au silence par une simple amorce de poursuite en diffamation et combien les honoraires d’avocats ont pu coûter à Vigile pour y répondre.

    Rappelons-nous comment Claude Blanchet a immédiatement réduit Vigile au silence par une simple menace de poursuite.

    Nous sommes en guerre et cette guerre est asymétrique en raison même de l’insignifiance de nos moyens.

    Une caractéristique essentielle de notre situation, comme celle de plusieurs autres mouvements de même nature ailleurs dans le monde, c’est que pour le moment, notre combat et son issue possible, n’ont aucune valeur géopolitique suffisante pour inciter un État souverain à abriter et protéger un site comme Vigile des poursuites-baillons ou autres mesures de rétorsion des forces fédéralistes.

    L’intervenant « Ouhgo (O) » a entièrement raison : Vigile demeure un cercle fermé de bloggeurs et, à moins d’élargir d’une manière substantielle sa couverture par de la publicité, la petite cagnotte vigilienne restera au niveau des tirelires d‘églises peu fréquentées. À cet égard, J’avais déjà proposé, dans une intervention, que les « amis de Vigile » prennent de temps à autres d’assaut les bouches de métro comme le font certaines autres organisations, religieuses, le plus souvent.

    Au-delà des considérations précédentes, il faut bien constater, aussi, que les forces indépendantistes sont dispersées et divisées en autant de créneaux et de factions, jouant chacune leur mélodie spécifique sur leurs « pianos à une note ». Leurs sites web font-ils de la publicité pour Vigile.net ? Encouragent-ils leurs lecteurs à se diriger sur Vigile.net pour discuter les sujets qu’ils abordent dans leurs articles ? - Comme dit l’adage : « poser la question, c’est y répondre ».

    Enfin, la question des très rares textes en anglais qui font déchirer certaines chemises griffées "identitaire". Je constate simplement que d’autres sites indépendantistes sur la planète disposent d’une vitrine internationale en langue anglaise qui permet justement à ceux qui ne parlent pas leur langue nationale de connaitre et de comprendre en quoi consiste leur combat pour leur indépendance ou leur autonomie.

    À la différence de Jean-François Lisée qui veut apaiser la communauté anglophone en leur livrant Montréal comme la tête de Saint-Jean Baptiste sur un plateau, je suis moi d’avis que les indépendantistes doivent au moins tenter de rejoindre dans leur langue ce 21% de jeunes anglophones se disant favorables à l’indépendance du Québec. Un simple onglet « English » avec des textes essentiels ferait l’affaire.

    Voilà pour le moment, Monsieur Laplante (et merci de prendre le « flambeau »).

    JPB

  • Jacques Lamothe, 19 février 2013 13h36

    Tous les indépendantistes n’ont pas les mêmes moyens financiers ; mais je crois que les plus fortunés, les plus choyés par la vie, devraient faire un tout petit effort additionnel pour épauler Vigile. Cet espace de liberté de parole et d’expresssion n’a pas son pareil dans aucune des sphères fédéralistes, tant pis pour eux. Nous avons Vigile, prenons-en soin !

    Vive Vigile, vive le Québec libre !

    Jacques L. (Trois-Rivières)

  • Ouhgo (O), 19 février 2013 12h40

    M. Laplante, vous dites :

    « Vigile.net nous offre des possibilités que nous n’avons encore qu’à peine effleurées. Le potentiel est immense.
    En innovant et en misant sur l’imagination dans l’utilisation de nos moyens, nous parviendrons à déjouer les adversaires de l’indépendance du Québec et les vendeurs de propagande qui les servent.
    Aidez-nous à mieux utiliser l’outil Vigile.net, donnez généreusement. Offrons-nous un outil de première main. »

    Tout est là, Monsieur Laplante : Vigile.net, après plus d’une décennie, est demeuré un média confidentiel. Demandez aux gens du peuple, s’ils connaissent Vigile…

    La nouvelle équipe réclame un financement majoré, ce qui devrait rendre cette force de résistance plus visible ! Il devient décourageant de pondre des idées rassembleuses quand c’est pour les laisser aux mains d’une poignée de convertis. Soyez certain, M. Laplante, que le jour où la marque Vigile.net flottera haut dans les manchettes des grands journaux (conscrits), le financement accourra.

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s’appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Vigile
Le nerf de la guerre

Tribune libre de Vigile

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2014: 60 000$
22 128$  37%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 28/10 Marc Potvin : 200$
  • 28/10 Anonyme : 50$
  • 28/10 Gaston Fluet : 200$
  • 28/10 Denis Lavoie : 150$
  • 27/10 André Baril : 50$
  • 24/10 Pierre Grandchamp : 25$
  • 24/10 Angèle Larocque : 10$
  • 24/10 Linda Rivard: 10$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!