« La culture est l’héritage de la qualité du monde. »
André Malraux

2 pays trop différents qui feront de bien meilleurs voisins

Tourisme formateur : visitez le Canada, revenez-en séparatisse (sic) !

Ce qu’il y a au Canada : un autre peuple qui n’est pas Nous

Tribune libre de Vigile
dimanche 30 décembre 2012
734 visites 2 messages


Lançons la mode du tourisme formateur : visitez le Canada, vous en reviendrez séparatisse (sic), foi de Falardeau !

Il suffit de sortir des frontières du Québec pour sentir immédiatement qu’on est plus chez soi.

Que la destination soit le Canada, les États-Unis, l’Europe ou le reste du monde, il est clair que notre culture distincte l’est du reste de la planète. Aussitôt arrivé ailleurs, on le constate instantanément. N’y a-t-il pas de quoi tirer une juste fierté de cette identité culturelle si bien constituée ?

Mais pour en revenir au Canada, je n’ai personnellement rien contre les gens qui y habitent, mais je me frappe toujours à un mur de différences chaque fois que je m’y rends. Et il faudrait gratter fort sur la couenne de lard pour y trouver des similitudes significatives nous rapprochant un tant soit peu. Vraiment rien pour justifier la cohabitation forcée depuis 200 ans.

Ne vous méprenez pas, j’y suis en général fort bien accueilli sous tous les rapports, là n’est pas la question. Le dénigrement du Québec auquel se complaît une certaine frange de médias du Canada anglais ne s’étend pas jusque là, Dieu merci. C’est simplement que je sens à chaque échange tout ce qui nous sépare et nous oppose. J’ai toujours le sentiment de m’adresser à des étrangers, affichant une mentalité qui a bien peu de choses en commun avec la nôtre. Il en va de même pour le cadre de références culturelles que nous ne partageons point. Et c’est le même constat que me font la plupart des gens qui en reviennent. Ce n’est donc pas un point de vue isolé, mais général.

Encourageons donc vivement les Québécois fédéralistes (ou ceux qui hésitent sur la question de l’indépendance) mais qui ne sont jamais allé au Canada à le faire pour constater par eux-mêmes l’inconciliabilité foncière entre ces deux nations qui n’en formeront jamais une seule vraie. Ce voyage leur dessillera les yeux, comme lorsque Jésus-Christ appliqua de la boue sur les yeux de l’aveugle pour lui rendre la vue (oups, réprimande des anti-cléricaux et des laïcistes en vue).

En vérité, un peuple complet en lui-même comme le nôtre doit s’assumer en tant que collectivité et s’afficher tel quel à la face du monde, et ne plus vivre dans les jupes de sa mère, sa majesté la reine Élizabeth II, toutes finement brodées qu’elles soient, ces jupes. Et soit dit en passant, j’aime bien la famille royale d’Angleterre, mais ce n’est pas la mienne...

Plus les gens auront pris connaissance en s’y rendant de ce qu’est le Canada, c’est-à-dire un tout autre pays que le nôtre, plus ils comprendront alors la nécessité de s’en donner un à notre image. Et à bien y penser, il ne reste qu’à officialiser la chose, puisque nous savons tous déjà qui nous sommes depuis toujours.

On disait naguère « 1 pays, 2 solitudes » pour souligner l’incommunicabilité qui a toujours prédominé entre les deux nations fondatrices. On pourrait mettre à jour cette expression en affirmant : « 2 pays aux frontières communes, mais 2 identités culturelles ». Et la nôtre étant plus forte, plus caractérisée, plus idiosyncrasique que la leur qui est à peu de choses près de la culture américaine délayée.

En conclusion, une famille par maison, ça me semble amplement suffisant, pas à vous ?

Réjean Labrie, de Québec

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Gu%C3%A9rison_d’un_aveugle-n%C3%A9

Commentaires

  • Francis Déry, 2 janvier 2013 17h04

    Je vais vous fendre le coeur, m. Labrie.

    Sun Media est Québécois !
    (Propriété de Quebecor sans accent)

    Hormis cela, accepter d’être Québécois et renoncer d’être Canadien Française, c’est cesser de revendiquer le Canada et des vaines luttes qui nous feraient passer pour des Nazis/Fascistes/Colonialistes/Alouette.

    Nous faisons notre patrie du Québec pour être ce que nous sommes.

  • Guy Racicot, 31 décembre 2012 13h35

    M. Labrie,

    Je suis entièrement d’accord avec vos propos ! Le Canada et le Québec sont deux nations distinctes, une subordonnée à l’autre.

    Je suis né dans le nord de l’Ontario et j’ai vécu une bonne partie de ma vie d’adulte dans cette province. À 30 ans, je me suis installé dans l’Outaouais pour y vivre en français, tout en gardant mes convictions de Franco-ontarien assimilé.

    Je votais toujours Libéral et j’ai voté non aux deux référendums sur la souveraineté du Québec. Les médias de masses fédéralistes avaient bien fait leur lavage de cerveau sur moi ! J’en ai honte aujourd’hui de ce fait !

    M. Labrie, la réalité Québec-Canada est une aberration qui saute aux yeux chaque fois que je traverse la rivière des Outaoauais, entre Gatineau et Ottawa, pour y travailler ! J’invite, tout comme vous, aux Québécoises et Québécois qui ne l’ont pas fait déjà, à visiter le beau pays qu’est le Canada... mais qui n’est pas le nôtre. Allez constater, par vous-même, cette réalité.

    À 60 ans, je rêve de voir mon pays, le Québec, prendre sa juste place à la table des nations, enfin libre et souveraine, de suivre sa propre destinée !

    J’ose espérer voir notre premier jour d’indépendance avant d’y crever ! Quelle belle première Fête Nationale nous aurons, ce 24 juin de notre libération !

    Vive la République démocratique du Québec !

    Ex Franco-ontarien mais Québécois de coeur,
    Guy Racicot
    Gatineau, Québec

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s’appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Tribune libre de Vigile

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2014: 60 000$
5 965$  10%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 8/04 Capucine Trenca : 50$
  • 8/04 Myriade Klon : 50$
  • 8/04 Stéphane Van-Aelst : 25$
  • 8/04 Henri Marineau : 25$
  • 8/04 Paul Rodgers : 15$
  • 8/04 Gilles Thouin : 5$
  • 8/04 Raymond Saint-Arnaud: 20$
  • 8/04 Ronald Richard : 10$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!