« Un individu conscient, éveillé et debout est plus dangereux pour le pouvoir en place que 10 000 individus endormis et apeurés. »
Ghandi

Non à la loi 103 et au chantage avec notre réputation internationale !

En fait, si une chose nous parait honteuse, c’est cet aplaventrisme que le gouvernement libéral exhibe à la face du monde.

mercredi 8 septembre 2010

La Coalition contre la loi 103 - Avant même que ne débutent les travaux de la commission parlementaire sur le projet de Loi 103, la ministre responsable de la Charte de la langue française invoque la réputation internationale du Québec pour justifier la soumission devant la Cour suprême du Canada. Selon Mme St-Pierre, l’utilisation éventuelle de la clause dérogatoire entacherait notre réputation dans le reste du monde. C’est pourquoi il faudrait accepter que des juges nommés par Ottawa invalident une loi votée à l’unanimité par les députés de l’Assemblée nationale du Québec, en vertu d’une constitution imposée de force, à tel point que chacun des premiers ministres québécois a refusé de la signer depuis son établissement.

Effectivement, en 1982, le gouvernement fédéral, à majorité de langue anglaise, avec l’appui de neuf provinces de langue anglaise et d’un parlement étranger de langue anglaise (Londres), s’est servi du rapatriement de la constitution canadienne pour réduire, sans son consentement, les compétences en matière d’éducation du seul gouvernement de langue française en Amérique du Nord. En fait, cette constitution constitue en elle-même une dérogation aux droits collectifs du peuple québécois ! L’art. 23 de la Charte des « droits » de Trudeau constituent l’équivalent d’un droit que se serait donné le Canada de ré-angliciser petit à petit le Québec, après avoir presque complètement assimilé les communautés francophones et acadiennes.

Les libertés individuelles et les droits fondamentaux n’impliquent en rien que la société québécoise doive financer des écoles anglaises pour les non-anglophones. Est-ce que le gouvernement des États-Unis bafoue les droits individuels parce qu’il ne finance pas d’écoles publiques en français, en espagnol, en allemand ou en italien pour les nouveaux arrivants ? Dans à peu près tous les pays au monde, l’enseignement public se donne dans la langue commune et majoritaire. Qu’est-ce que le gouvernement libéral pense des droits individuels dans le reste du Canada alors que non seulement les non-francophones n’ont pas le droit à des écoles françaises, mais qu’une majorité des Canadiens français n’ont pas accès à des écoles publiques dans leur langue ?

En fait, ce qui entacherait notre réputation internationale, c’est cette loi 103 qui avalise l’injustice sociale suscitée par l’invalidation de la Loi 104 par la Cour suprême, en créant deux classes de citoyens au Québec. Il est inconcevable que dans une société démocratique on permette aux parents plus fortunés d’acheter un droit constitutionnel.

Alors que partout ailleurs sur la planète tous les peuples normaux prennent les moyens nécessaires pour protéger leur langue et leur culture, il n’y a qu’au Québec, à croire Christine St-Pierre, que cela ne pourrait pas se faire au risque de nuire à notre image auprès du reste du monde. En fait, si une chose nous parait honteuse, c’est cet aplaventrisme que le gouvernement libéral exhibe à la face du monde.

La Coalition contre la loi 103

SSJBM ; MNQ ; BQ ; PQ ; QS ; IPSO ; SPQLibre ; RPS ; MSQ ; RRQ ; JPQ ; MPIQ ; MMF ; FTQ ; CSQ ; CSN ; SFPQ ; FAE ; CSM ; UDA ; MESUM ; CSUQAM ; Conseil de la Souveraineté ; Action nationale ; Mouv.Montérégie français ; Mouv. Laval français ; Mouvement Laurentides français ; Mouvement Lanaudière français ; Impératif français ; Mouv. Cégépiens pour le français

Suggérer cet article par courriel
Écoles passerelles - Loi 115
"Dans le déshonneur
et la médiocrité"

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2014: 60 000$
7 020$  12%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 21/04 Andrée Yanacopoulo : 50$
  • 20/04 Serge Sévigny : 200$
  • 19/04 Jean Lespérance: 100$
  • 19/04 Georges Le Gal: 50$
  • 19/04 Gilbert Paquette: 100$
  • 19/04 François Tisseur: 50$
  • 19/04 Gilles Bélanger: 50$
  • 19/04 Marc Blondin: 50$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!