« Il ne faut pas fermer les yeux sur la ténacité avec laquelle quelques milliers de Français ont défendu d'une manière acharnée leur langue pendant cent cinquante ans. (...) Et là, ces quelques milliers de Français, sans le secours de la métropole, ni de qui que ce soit, ont préservé la langue et les coutumes. »
Stefan Zweig, 1910

Monsieur Legault doit refaire ses devoirs.

Tribune libre de Vigile
dimanche 20 février 2011
307 visites 9 messages

François Legault est un honnête homme dont le flair politique s’est émoussé au cours de sa retraite. Ses énoncés politiques me semblent déjà en retard avec la réalité politique.

Monsieur Legault ne prends pas en compte l’énorme clivage qui s’est construit depuis trois ans entre le fédéralisme non renouvelable et la souveraineté à nos portes. L’histoire des peuple s’inscrit dans le temps présent et peu d’analystes politiques prévoient les révoltes soudaines. Regardons simplement l’effondrement de Mourabak en Egypte, que l’on disait, quelques jours avant, inamovible.

Nous ne sommes plus en 2007 mais en 2011 avec un premier ministre maintenu sous respirateur artificiel par les plus farouches fédéralistes. Monsieur Legault ouvre une troisième voie alors que la première (James Charest) va se réduire à une peau de chagrin (autour de 20 %) aux prochaines élections.

Pour l’avenir de son peuple, monsieur Legault doit comprendre que la défense et la promotion du français au Québec se peuvent se faire que dans un processus de libération du pays. La reconnaissance de la fragilité du français dans la région montréalaise doit être la base de toute action d’émancipation et cette reconnaissance ne peut se jouer à l’intérieur du cadre provincial. Poser cette question dans un espace limité sera lourd de conséquences sur la langue française, comme moteur central de notre identité. La logique du nombre et la pensée individualiste qui guide de plus en plus les actions des citoyens sont une bombe à retardement qui va nous sauter dans la face.

Si monsieur Legault croit à la primauté de la langue française en terre d’Amérique, il doit refaire ses devoirs.

Commentaires

  • Jean Archambault, 21 février 2011 20h53

    Monsieur Legault refuse le combat,d’où son manque de jugement sur la question nationale. La primauté de la langue française passe inéluctablement par la lutte solidaire pour l’émancipation de la nation. Cette lutte est un engagement quotidien et profond qui se nourrit d’espoirs. L’histoire mesure les grands hommes par leur persévérance en un rêve réalisable. Comme monsieur Bouchard, monsieur Legault renie son idéal pour une chimère. Unis, vous vaincrons.

  • Stéphane Bélanger, 21 février 2011 15h59

    Une loi 101 inutile !!!

    Voilà ce que vous semblez affirmer, ou si vous préférer que le système parlementaire n’a pas à être respecté.

    Pourquoi certaines lois sont d’office respectées, et d’autre comme la 101 semble passer à l’oubli ... parce que l’on n’a pas le courage d’aller au baton le moment venu.

    Non, Monsieur Legault a raison mais déplait, car il nous force à nous responsabiliser, et ça un québécois a peur de cela, d’où ses deux NON.

    Tout est là, se responsabiliser ...

    Bien à vous,

    Stéphane Bélanger
    Lévis

  • Jean Archambault, 20 février 2011 17h51

    Je veux être clair. Je supporte madame Marois et le PQ. Je ne veux pas une autre remise en question du leadership de madame Marois.

    Je dis simplement que la démarche de monsieur Legault est déjà datée et ne prend pas en compte les trois dernières années. La précarité du français à Montréal sera encore plus grande si cette question n’est pas liée au projet souverainiste. Monsieur Legault erre s’il pense qu’il peut renforcer le français dans le cadre provincial. Finalement, le PLQ pourra difficilement dépasser le 20 à 25% du suffrage électoral car il n’y restera que le vote anglophone et anglophile et les irréductibles fédéralistes canadiens-français. Je demande à monsieur Legault de reconnaître que sa démarche est datée et qu’il s’est ouverte une fenêtre inespérée pour une souveraineté très proche et possible, il doit oublier sa troisième voie.

    En 1990, après Meech, monsieur Bourassa a manqué son rendez-vous avec l’histoire en ne se joignant pas à monsieur Parizeau pour faire la souveraineté. Monsieur Legault, comme l’a fait monsieur Facal, doit voir que des événements très importants vont se précipiter au cours des deux prochaines années. Il doit démontrer qu’il a le sens de l’histoire et que son amour pour la nation passe avant ses propres intérêts.

  • Sylvain Racine, 20 février 2011 16h01

    "et même je dirais pas très objectif"

    Béchard est mort. Oui, et puis ? Si les gens ont voté pour le PLQ à cause de ça, ces 36%, je m’excuse, je vais être objectif : quelle bande de cons ! Ça c’est objectif !

  • Gilles Bousquet, 20 février 2011 15h58

    M. Racine, en additionnant les votes du PQ et de Québec solidaire, on arrive à 40 % dans le beau comté de Kamouraska-Témiscouata, ce qui doit égaler le pourcentage de souverainistes de ce comté, selon les sondages.

    Ce n’est parce que M. Charest n’est pas aimé que nos fédéralistes vont voter pour un parti "séparatissss" comme le PQ, ils vont préférer s’abstenir ou voter pour l’ADQ, ce qu’ils ont fait en bonne partie. Ils sont 60 %, après tout.

  • Yves Rancourt, 20 février 2011 15h43

    Vos commentaires, M. Archambault, donnent l’impression que vous souhaitez vraiment que la démarche de M. Legault réussisse. Je crois de mon côté que cette démarche ne vise qu’à soutirer au PQ une partie de son électorat, ce qui à terme pourrait mener à la réélection du PLQ ; à preuve, relisez bien les orientations proposées par M. Legault : augmentation du salaire des profs, insistance sur le caractère nationaliste,la langue française, etc. Tout vise à rejoindre la clientèle du PQ ; aucune attaque du PLQ, rien sur la corruption, rien sur le merdier dans lequel nous a plongé le PLQ. Dans les milieux libéraux et fédéralistes, on va tout faire pour empêcher le retour au pouvoir du PQ car on ne veut à aucun prix prendre le risque d’un autre référendum. La présence du très libéral Charles Sirois au côté de M.Legault est assez révélatrice à cet égard. Personnellement, je ne comprends vraiment pas comment des gens qui se réclament souverainistes peuvent appuyer la démarche de M. Legault qui, sans le vouloir peut-être, joue à fond le jeu des fédéralistes. J’ajouterai ceci au sujet de madame Marois, et je ne suis pas membre du PQ : si nous avions au Québec une presse indépendante, et non une presse contrôlée à presque 100% par des fédéralistes qui se sont donnés comme mission de tuer le rêve des Québécois de se donner un pays, madame Marois serait beaucoup plus forte dans les sondages. On fait tout pour la dénigrer. C’est cette même presse qui finit par nous convaincre que des présidents dûment élus dans leurs pays sont des dictateurs alors qu’une analyse objective nous démontre souvent le contraire. C’est ainsi qu’on manipule l’opinion publique et les Québécois, même parmi les plus allumés,se laissent prendre à ce jeu. Beaucoup de souverainistes oublient présentement que le seul parti qui peut réalistement mener le Québec à la souveraineté dans un horizon raisonnable est le PQ. Si on ne se réveille pas bientôt et qu’on continue de se diviser, c’en sera malheureusement fini à tout jamais de notre beau rêve national.

  • maude levasseur, 20 février 2011 15h34

    M. Racine

    Vous savez très bien pourquoi le PLQ était à 36%. Le député de cette circonscription était très populaire et il est décédé. Ça influençait le vote et malgré tout ça le PQ a gagné. Je vous trouve très sévère et même je dirais pas très objectif avec Mme Marois. Il faudrait arrêter de vilipender Mme Marois une bonne fois pour toute si on veut en finir avec jj charest.

  • Sylvain Racine, 20 février 2011 13h00

    Mais il y a de l’espoir...

    Si le PQ, ses militants, ses députés, commencent à sortir dans la rue, comme l’a bien fait Agnès Maltais hier http://www.vigilesduquebec.com/2011/02/vigile-du-19-fevrier-quebec.html

    là le PQ n’aurait même pas besoin d’avoir peur de François Legault.

    Pauline Marois et ses députés ne devraient pas hésiter à faire des vigiles de temps à autres.

    www.vigilesduquebec.com

  • Sylvain Racine, 20 février 2011 12h56

    Le PLQ à 20% ?

    Alors pourquoi le PLQ était à 36% dans Kamouraska-Témiscouata en novembre ? Même avec tous les déboires que PLQ, le PQ n’a fait qu’un % de plus.

    Même sans un nouveau parti, le PLQ va sûrement être réélu, minoritaire, et possiblement majoritaire, en 2012-2013.

    Legault va juste remplacer l’ADQ, voilà tout.

    Mais il est fort possible que d’autres péquistes, ceux qui étaient ses alliés, se joignent à lui.

    Marois ne passe pas dans la population. Elle aurait dû recueillir 50% dans Kamouraska-Témiscouata, pas juste 37%.

    C’est mon opinion.

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s’appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Tribune libre de Vigile

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2014: 60 000$
5 965$  10%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 8/04 Capucine Trenca : 50$
  • 8/04 Myriade Klon : 50$
  • 8/04 Stéphane Van-Aelst : 25$
  • 8/04 Henri Marineau : 25$
  • 8/04 Paul Rodgers : 15$
  • 8/04 Gilles Thouin : 5$
  • 8/04 Raymond Saint-Arnaud: 20$
  • 8/04 Ronald Richard : 10$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!