Parti libéral du Québec

Mario Dumont comparé à Jean-Marie Le Pen

SRC - Société Radio-Canada
mercredi 14 février 2007

À peine désigné comme candidat libéral dans la circonscription de Mont-Royal, Pierre Arcand passe à l’attaque.

À l’émission Christiane Charrette de la radio de Radio-Canada, le patron de Corus Québec Radio a comparé Mario Dumont au leader de l’extrême droite française.

« Dans le cas de Mario Dumont, ce que je n’aime pas, c’est que, en 1995, il était indépendantiste, puis en l’an 2000 il était comme Mike Harris. Là, il devient le Jean-Marie Le Pen du Québec. Il a fait une attaque directe contre les communautés culturelles », a lancé l’homme d’affaires, appelé à s’exprimer sur les deux chefs des partis adverses.

Il juge par ailleurs qu’André Boisclair a le mérite de jouer franc jeu sur la question de l’indépendance et de ses convictions sociales-démocrates, tout en disant ne pas l’aimer plus que M. Dumont.

Les commentaires ont vraiment déplu au chef de l’Action démocratique du Québec (ADQ) qui a sommé M. Arcand de se rétracter publiquement. Mario Dumont accorde 24 heures à la recrue de Jean Charest pour s’amender, à défaut de quoi il entreprendra des procédures juridiques à son endroit.

« Ce n’est pas vrai que l’on va laisser passer ça. Le monsieur devra s’excuser. Nous exigeons une rétractation générale et publique », a prévenu M. Dumont, joint par La Presse canadienne.

Le gouvernement Charest a pour sa part senti le besoin de tenter de rectifier le tir. Le ministre du Développement économique, Raymond Bachand, s’est porté au secours du candidat vedette en convenant que, si les analogies sont « toujours dangereuses », M. Dumont a joué sur les inquiétudes des gens par sa façon d’alimenter le débat entourant les accommodements raisonnables.

PLQ et PQ dévoilent de nouveaux candidats

Radio-Canada a appris que l’ex-député bloquiste Richard Marceau sera candidat pour le Parti québécois dans la circonscription de Charlesbourg, détenue par les libéraux.

Cet avocat de formation a siégé à la Chambre des communes de 1997 à 2006 avant d’être défait par le conservateur Daniel Petit.

Le PQ devrait aussi dévoiler bientôt un nouveau candidat dans la région de Laval.

De leur côté, les libéraux dévoileront officiellement en après-midi les candidatures de l’ex-correspondante parlementaire de Radio-Canada Christine St-Pierre et de l’ancienne animatrice Marguerite Blais.

Les rumeurs octroient pour l’instant à Mme St-Pierre la circonscription montréalaise de L’Acadie, alors que Mme Blais a dit avoir une préférence pour la circonscription montréalaise de Saint-Henri-Sainte-Anne.

Suggérer cet article par courriel
L’affaire Arcand
JPEG - 8.5 ko

« Dans le cas de Mario Dumont, ce que je n’aime pas, c’est que, en 1995, il était indépendantiste, puis en l’an 2000 il était comme Mike Harris. Là, il devient le Jean-Marie Le Pen du Québec. Il a fait une attaque directe contre les communautés culturelles »

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2014: 60 000$
22 128$  37%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 28/10 Marc Potvin : 200$
  • 28/10 Anonyme : 50$
  • 28/10 Gaston Fluet : 200$
  • 28/10 Denis Lavoie : 150$
  • 27/10 André Baril : 50$
  • 24/10 Pierre Grandchamp : 25$
  • 24/10 Angèle Larocque : 10$
  • 24/10 Linda Rivard: 10$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!