Débandade à l’horizon !

L’effondrement du PLQ

Maintenant, tout le monde en parle

Le mort ne marche même plus, il titube

Tribune libre de Vigile
vendredi 15 novembre 2013
6 143 visites 18 messages

Commentaire de Vigile :

Débandade à l’horizon !

........

Il y a tout près de deux mois, dans un article intitulé Surtout ne le dites à personne, j’écrivais ceci :

« C’est le secret le mieux gardé en ville. Tous les intéressés le connaissent, mais il font semblant de rien... Parce qu’ils ne savent, ou ne peuvent, pas faire autrement, bien sûr, mais aussi parce qu’ils conservent cet espoir fou - le seul espoir qui reste lorsque on est devant rien - qu’il s’agit d’un cauchemar, qu’on va se réveiller, que tout ira bien, et que personne ne se sera rendu compte de rien.

En fait, si le PLQ n’était pas perçu comme la seule alternative possible au PQ, et s’il n’était pas artificiellement maintenu en l’air par tous ceux qui redoutent la perspective de l’indépendance du Québec, le PLQ n’existerait plus, écrasé par le poids de tous les scandales des dix dernières années.

En effet, le PLQ ne survit que dans l’espoir des fédéralistes de le voir arracher le pouvoir au PQ, ce parti dont ils n’ont jamais reconnu la légitimité démocratique, et qu’ils considèrent comme un usurpateur à chaque fois qu’il parvient malgré tout à prendre le pouvoir. »

Les événements des derniers jours, qu’il s’agisse de la descente de l’UPAC chez Schockbéton ou la sortie fracassante de Fatima Houda-Pepin contre l’opposition du PLQ à la Charte de la Laïcité, sont venus asséner un véritable coup de massue sur « l’espoir fou » que les partisans de ce parti et les fédéralistes pouvaient encore entretenir de le voir reconquérir l’esprit et le coeur des Québécois, et constituer un rempart efficace contre les aspirations indépendantistes d’une proportion importante de Québécois.

Il faut comprendre toute la portée de la perquisition chez Shockbéton, une entreprise de la famille Bibeau à la tête de laquelle se trouve Marc A. Bibeau, ami personnel de Jean Charest, grand argentier du PLQ, et depuis plusieurs années membre du conseil d’administration de la Corporation financière Power, une entreprise de l’Empire Desmarais.

Le mandat de l’UPAC est beaucoup plus large que celui de la Commission Charbonneau et ne se limite pas, comme c’est le cas pour cette dernière, au secteur de la construction et au financement des partis politiques. Il couvre toutes « les infractions associées à la corruption, la collusion et la fraude dans l’attribution et la réalisation des contrats publics. »

À côté du reste, la construction ne pèse pas lourd. Le reste, c’est Hydro-Québec, les PPP comme le CHUM, la Caisse de dépôt, etc., et il y a sûrement aujourd’hui un tas de gens qui se sont mis à marcher les fesses serrées du fait de cette perquisition. Si nous nous ne savons pas de qui il s’agit, eux le savent très bien.

Il faut aussi comprendre que la perquisition d’hier n’est qu’un coup de semonce pour signifier aux intéressés qu’ils sont dans la mire des autorités policières, et ce coup est d’autant plus significatif qu’il est porté contre des personnes de très haut niveau. Pour que l’UPAC pose un tel geste, il faut déjà qu’elle ait recueilli des indications très importantes de malversations, suffisantes pour convaincre un juge d’émettre un mandat de perquisition.

On devine aisément que le juge aura été d’autant plus difficile à convaincre qu’il a également le devoir de veiller à ce que la perquisition ne soit pas une simple partie de pêche des autorités policières, et que les droits de personnes qui demeurent innocentes jusqu’à preuve du contraire soient bien protégés.

C’est là qu’on comprend que les droits d’une personne bien en vue dans la société pèsent toujours plus lourd que ceux du commun des mortels. Ce poids est fonction de l’importance des dommages à la réputation qui risquent d’être causés par une telle perquisition. Il ne s’agit pas d’une règle écrite. C’est tout simplement une question de bon sens.

La contrepartie, c’est qu’une fois le mandat émis, il n’en acquière que plus de poids, et le PLQ se retrouve aujourd’hui dans de très sales draps du fait de cette affaire.

Comme si cela ne suffisait pas déjà à ses misères, le voilà maintenant déchiré sur le plan idéologique par la sortie fracassante de sa députée de Brossard, Fatima Houda-Pepin, dont la dissidence sur la position de son parti dans le dossier de la laïcité a d’autant plus de poids qu’elle a l’avantage, elle, du fait de ses origines marocaines, de savoir précisément de quoi elle parle, ce qui est loin d’être le cas de ses collègues.

Philippe Couillard s’enfonce lamentablement en lui intimant de répudier ses propos et s’en tenir à la ligne de parti. Autrement dit, de se soumettre. Très mauvais choix de sujet pour inviter une femme à se soumettre. C’est son égalité de femme qui est en jeu, et c’est également la preuve qu’il existe une hiérarchie dans les droits, le droit à l’égalité primant, à l’évidence, sur la liberté de religion. La réaction des regroupements de femmes va être virulente.

Les Libéraux, déjà acculés au pied du mur pour toutes les malversations commises du temps de Charest, viennent en plus de perdre la bataille de la Charte des valeurs. C’est l’effondrement, et le mort ne marche même plus, il titube.

EN DERNIÈRE HEURE, ON APPREND QUE L’EX VICE-PREMIÈRE MINISTRE NATHALIE NORMANDEAU QUITTE SES FONCTIONS CHEZ RAYMOND CHABOT GRANT THORNTON « D’UN COMMUN ACCORD », FONCTIONS DONT ELLE SE DISAIT RAVIE IL Y A QUELQUES MOIS

http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-quebecoise/201311/15/01-4711201-nathalie-normandeau-quitte-raymond-chabot-grant-thornton.php

Commentaires

  • yvan, 17 novembre 2013 23h19

    Monsieur Le hir

    Ben Couilard est parfait dans son role de petit calife despote du Québékistan fédéraste

    On peut voir ici une scène allégorique représentant de Fatima l’infidèle convoqué en l’an 2013 de notre ère a la cour du calife Ben Couillard qui exige sa soumission totale et complète au califat libéraste

    http://ygreck.typepad.com/ygreck/2013/11/fatima-houda-pepin.html

    Alors que le calife Ben Couillard intime solonellement l’ordre a Fatima l’infidèle de se taire et qu’il la blàme de tout en lui rappellant que ce sont des choses qui doivent se discuter a la cour du califat libéraste ,ce même Couillard ne fait aucun reproche au député Tanguay sur sa proposition du tchador

    Si tout doit être discuter au caucus avant d’être annoncé aux médias pourquoi ne fait-il aucun blame a Tangûay qui as fait publiquement la proposition d’accepter le tcahdor .

    Si Couillard ne blame pas Tanguay pour la même raison qu’il le fait pour Fatima Pepin c’est que la proposition de Tanguay sur le tchador as certaiement du être discuter au caucus

    Couillard qui as donner sa caution en acceptant de fournir ses services a un état islamisque intégriste devrait pas mal se foutre des libertés individuelles qu’il prétend maintenant défendre au Québec

    Son silence sur le tchador de Tanguay par rapport a son empressement a faire taire Fatima Pepin qui ne s’est exprimer qu’une seule petite fois en dit long sur ce qu’il défend réellement

    Tout est faux chez Couillard y compris quand il se présente comme le rempart de la défense des libertés individuelles alors que lui même a servi en toute connaissance de cause et librement un régime particulierement cruel et dictatorial

    Je demande que Couillard soit conséquent ..tu ne pas pas prétendre être un rempart qui défend les libertés individuelles a moins d’être un menteur quand quelque années auparavent tu as servis sous un régime comme l’Arabie qui écrase toute liberté religieuse sauf l’islam

    Je demande surtout au calife Ben Couillard de ne pas réserver a Fatima considérer maintenant comme une infidèle par son califat maffieux, le triste sort que ses amis Saoudiens réservent habituellement aux femmes qui comme Fatima Houda Pepin refuse le voile islamiste et le tchador..

  • Bonneau dit la Bécasse, 16 novembre 2013 19h04

    « Démissionné... d’un commun accord » Que signifie ce langage diplomatique ? Ou on démissionne, ou on est obligé de démissionner, il me semble... Traduit en clair, ça ne voudrait-il pas dire que RCGT a simplement foutu à la porte madame Normandeau ?

  • Lise Pelletier, 16 novembre 2013 18h30

    Que dire du député ex-policier Poéti se vantant qu’ayant adhéré au PLQ à l’élection de 2012, il n’était pas là lors de ces magouilles libérales.

    Comme si le fait d’arriver maintenant changeait quoi que ce soit du point de vue de l’intégrité. Comment peut-on accepter de se joindre à un parti qui depuis de nombreuses années fait de la magouille son quotidien. Dans quelques années, après avoir fait son petit show de chien-policier, il pourra ajouter une deuxième pension à ses vieux jours.

    Tant qu’à Fournier qui lui se vantait d’avoir participé à la mise sur pied de l’UPAC, n’eut été du ménage fait à la tête de celle-ci, quel serait le résultat accompli.

  • Marcel Haché, 16 novembre 2013 17h48

    Pour commencer leurs jacassements contre une charte québécoise, les libéraux du West Island ont accusé le gouvernement péquiste d’entretenir un climat de xénophobie et d’islamophobie. Ils ont cru pouvoir refaire le coup du love-in, cette fois remplir les rues de musulmans inquiets.

    Ils Nous ont ensuite prévenu solennellement que le Québec serait devisé en deux. Montréal étant paraît-il dans une situation si particulière, ce gouvernement déconnecté ne comprenait pas le tort qu’il allait faire au branding de Montréal. La gang à Couillard Nous explique maintenant que la charte des valeurs ne serait pas le moyen approprié afin de lutter efficacement contre l’intégrisme.

    Si on les écoute bien, les libéraux Nous disent à peu près ceci : une charte est une fausse solution à un faux problème. Le vrai problème, c’est l’intégrisme. Le pire de tous les intégrismes, c’est naturellement celui du gouvernement québécois, beaucoup trop enclin à la laicité, mais comme par hasard minoritaire… Pour une gang qui ne fait pas la différence entre un tchador et un foulard, y a de quoi rire un peu.

    Tranquillement pas vite, il apparaît de plus en plus clairement que ce qui fatigue le plus les libéraux de Couillard, comme ceux de Charest avant, toutes les mêmes faces de carême, ce ne sont pas ni les signes religieux, ni la division du Québec, ni l’intégrisme. Ce qui les fatigue souverainement, malgré qu’ils soient pourtant anti- souverainistes, c’est que cette charte des Valeurs est d’abord une « charte québécoise », ce qui montre assez combien ils sont devenus anti-québécois.

    Mais tout cela est dans l’ordre, si on veut bien remarquer que depuis les dé-fusions de ce Montréal paraît-il si particulier, le P.L.Q. est devenu un deuxième parti Égalité, plus gros que le premier, certes, mais dont il n’en partage pas moins le même destin…

    Merci Richard Le Hir de leur mettre de la pression. Vigile reste un phare.

  • Bill Facture, 16 novembre 2013 12h29

    Monsieur Le Hir,

    Je vous remercie pour votre article révélateur.

    Nous comprenons maintenant de mieux en mieux pourquoi Nathalie Normandeau démissionne à répétition. Elle sent sûrement que la soupe est de plus en plus chaude, presque bouillante. Comme vous le suggérez si bien, elle marche sûrement les fesses serrées ces temps-ci.

    Saviez-vous que depuis son « retrait préventif » de la politique, certains disent que François Bonnardel et l’ancien chef de police de Montréal, Yvan Delorme, avaient remarqué avant vous que Normandeau marchait les fesses passablement serrées. Et d’autres ajoutent moqueusement qu’elle a toujours baissé son froc devant le financement occulte.

  • Mario Goyette, 16 novembre 2013 11h12

  • Mario Goyette, 16 novembre 2013 10h27

    La pire semaine du parti libéral depuis des lustres ; Couillard n’a pas l’étoffe d’un chef, c’est clair !
    Claironnez-le les journalistes, faites votre travail.

    Barbara - 1964 J’entends sonner les clairons
    http://www.youtube.com/watch?v=UYIVsrMl2yY

  • Parti pris, 16 novembre 2013 08h27

    Comme ç’a fait du bien de nettoyer la haute direction de l’UPAC ! Depuis, il se passe quelque chose. Reste à nettoyer tout le système des "agents secrets Charest" : fonctionnaires, juges, directeurs de ceci et de cela.
    On a hâte de voir ce qui s’est passé à la Caisse de dépôt et placement, à Hydro-Québec, dans l’exploration pétrolière, dans le CHUM, etc. On a l’impression que la pourriture a atteint un degré inégalé durant ce règne de petit roi frisé. Les "faiseux" étaient à l’oeuvre depuis longtemps : ça n’a pas de coeur, qu’un porte-feuille, que le pouvoir pour en profiter. On se croit tout permis.

  • 16 novembre 2013 08h18

    Ça regarde très mal pour Mme Normandeau.

  • Marino Tremblay, 16 novembre 2013 07h21

    Comme rapporté par les écoutes électroniques du Projet Diligence à la Commission Charbonneau et certains journalistes, l’UPAC avait depuis longtemps les informations incriminant les dirigeants de la FTQ, les amis du Parti libéral et certains membres du parti libéral.

    Pourquoi les procureurs aux enquêtes de l’UPAC n’ont-ils rien fait, qui étaient-ils et que sont-ils devenus ?

    Osera-t’on poser cette question ?

  • yvan, 15 novembre 2013 23h40

    En plus de ces bonnes nouvelles en voici une autre monsieur Le hir

    Les organes de propagande fédéraliste des Desmarais sont dans le trou financier ,et j’espere bien sur le bord du précipice

    Comme disait Camille Chanchon du crédit social : avec nous ,nous leur ferons faire un pas vers l’avant

    http://argent.canoe.ca/nouvelles/power-corporation-les-medias-demeurent-deficitaires-15112013

    Power Corporation : les médias demeurent déficitaires
    Le 15 novembre 2013 à 17h56 | ArgentMise à jour le 15 novembre 2013 à 17h58
    La filiale de Power Corporation (POW) spécialisée dans les communications et les médias aurait enregistré une perte de 18M$ au troisième trimestre, selon un analyste de BMO Marché des capitaux.

    L’analyste John Reucassel estime que la perte de Groupe de communications Square Victoria a doublé par rapport au trimestre correspondant l’an dernier.

    Square Victoria détient Gesca, qui publie sept quotidiens, dont le journal La Presse et l’édition numérique La Presse+, de même que Propriétés numériques Square Victoria, qui exploite des sites Internet et La Presse Télé.

    « Cette filiale continue de tirer à la baisse les bénéfices, enregistrant des pertes de 44M$ depuis le début de l’exercice, et nous ne prévoyons pas d’amélioration significative dans les activités de journaux et de médias à court terme », écrit M. Reucassel dans une note de recherche publiée vendredi.

    Jeudi, les résultats publiés par Power Corp. ont par ailleurs fait état d’une charge de dépréciation de 28M$ de la filiale Square Victoria. Il s’agit d’une dépréciation de 11M$ sur l’achalandage (goodwill) et de 17M$ sur les immobilisations incorporelles de Gesca « en raison de la détérioration de la conjoncture économique ».

    Ces radiations s’ajoutent aux charges de 56M$ inscrites dans les livres de Square Victoria l’an dernier, ce qui représentaient entre le tiers et la moitié de la valeur des propriétés.

    Pour le trimestre, Power Corp., qui est surtout présente dans le secteur financier, a dégagé des profits de 206M$, en hausse de 3% par rapport au troisième trimestre 2012.

  • 15 novembre 2013 19h39

    Le Couillard de la Charte

    Un résumé

    Visage découvert et rien d’autre !!!

    Arrive Houda-Pépin..., réclamée.

    Ah !... Heu... le tchador... hum... mais cé l’boutte du boutte !!!

    Jusqu’asse...

    Faut-tu que l’monde le veuille, pour qu’ils se soient sentis "obligés" !!!

    Technique oblige, sans doute...

    André Lemay

  • yvan, 15 novembre 2013 19h03

    Le parti libéral tiens beaucoup plus de l’organisation politico maffieuse que celle du parti politique

    Les mêmes lois s’y appliquent dont celle de l’omerta et de la connivence maffieuse

    Ce qui incite le parti libéraste a vouloir fair taire aussi les québécois sur tout les sujets qui se présentent dans leur lutte pour assumer leur destin comme peuple comme étant de la chicane inutile

    C’est l’esprit du colonisé inculquer par l’Organisation maffieuse fédéraliste qui demande de se taire et ne jamais donner son opinion ou discuter du sort que l’Organisation fédéraliste libéral lui réserve

    Cette Organistion n’as pas encore réaliser que les québécois ne veulent plus se taire devant la crapulerie maffieuse de l’Organisation et que les temps ont vont changer pour l’Organisation maffieuse

    Que les enquêtes policières vont maintenant débloquer et traqués sans compromis jusqu’au plus haut niveau les maffieux del’Organisations qui financent ce prétendu parti politique par toutes sortes de stratagème illégaux .

    L’organisaiton maffieuse a la réputation d’être depuis longtemps une véritable machine a imprimer l’argent même si elle ne possède pas d’imprimante pour en imprimer

    Cet argent abondant vient en grande partie de groupe associer au parti libéral qui ont utiliser leur influence aupres de l’Organisation qui assumait le pouvoir pour s’enrichir au dépend des contribuables et ont en retour financer l’Organisation libéral

    Maintenant pour Fatima Pepin

    On sais tous comment Maria Mourani du bloc as utiliser abondammnet son droit de parole durant des semaines a dénoncer la charte dans tout les médias anti chartes tout en prétendant parler au nom du chef alors que le chef du bloc était totalement ignoré dans les médias anti charte

    On voit aussi comment la loi de l’omerta de l’Organisation s’est abbatu impitoyablement sur une femme du nom de Fatime Houda Pepin qui as fait voler en éclat le voile du silence de l’omerta que l’Organisation voullait lui imposer

    Contrairement a Maria Mourani qui as abuser de son droit de paroles durant des semaines a dénoncer la charte dans tout les médias ,Fatima Pepin n’as parler qu’une seule fois avant que l’Organisation ne lui intime l’ordre de se taire et de s’excuser.

    C’est cela le parti libéral et ceux qui disent que le bloc a museler Maria Morani mentent effrontément car Fatima Pepin aurait certainement aimer avoir la même latitude que Maria Mourani qui pendant de semaines s’est exprimer contre la charte comme si elle était le chef du bloc

    Il n’y as aucune comparaison possible entre le droit de parole que Maria Mourani as eu durant des semaines a dénoncer la charte et celui de Fatima Pepin que l’Oganisation a fait taire aussitot qu’elle as voulu une seule fois s’exprimer sur la charte

    Le lendemain Ben Couillard qui est le chef de l’Organisation lui demnandait de se taire et de s’excuser a genou devant le causus de l’Organisation

  • Pierre Bourassa, 15 novembre 2013 18h32

    ...’’s’il n’était pas artificiellement maintenu en l’air par tous ceux qui redoutent la perspective de l’indépendance du Québec, le PLQ n’existerait plus’’...

    Quel beau texte M.Le Hir.Merci.
    Maintenu en vie artificiellement peut-être mais même le faux peut voter.Devenu hystérique ce québécois se cramponne à ses Rocheuses lointaines et répète inlassablement son mantra que Better a Crook Than a Separatist.
    Çà c’est la place que nous n’avons jamais pris et dont nous avons la responsabilité d’occuper immédiatement.
    Oui Julie,le Québec se lève !
    http://www.youtube.com/watch?v=hm7LKpW4acc

  • Mario Goyette, 15 novembre 2013 17h36

    Charte des valeurs : il faudra « me passer sur le corps », dit Couillard
    J’ai beau chercher, j’ai rien trouvé pour s’auto passer sur le corps dans le dictionnaire à part peu être s’auto-pelure-de-bananiser.

  • 15 novembre 2013 17h21

    Lorsqu’ils étaient en position de force, les Libéraux se sont laissés entraîner par l’inertie ou loi de la pesanteur. Celle-ce est naturellement la plus destructrice des pouvoirs existants. Tout ce qu’on reproche maintenant aux Libéraux émane de l’inertie qui les a entraînés alors qu’ils étaient en place et trop sûrs d’eux-mêmes.

    Pour éviter de tomber dans le même panneau, nous devons prendre conscience des treize principes, des principes non des théories, qui doivent de toute nécessité gouverner tout État qui veut durer et perdurer. Nous en avons besoin maintenant et nous en aurons davantage besoin dans l’avenir.

    Salutations cordiales

    JRMS

  • 53, 15 novembre 2013 17h19

    Citation pour Monsieur Couillard : (Il vaut mieux aller plus loin avec quelqu’un que nulle part avec tout le monde)
    PIERRE BOURGALT
    Monsieur Couillard n’a aucune sensibilité la qualité des dictateurs. Et il n’a pas l’humilité d’un sage (le Daléïlama
    L’œuf une fois l’écaille brisé, il ne reste à l’oiseau qu’à sortir.
    Le fruit de la liberté est mur cueillons-le
    Merci M. Le Hir
    roch gosselin le 15 novembre 2013

  • Jean Claude Pomerleau, 15 novembre 2013 17h00

    La police politique de Charest décapitée, les enquêtes débloquent :

    http://www.vigile.net/La-fin-du-controle-Liberal-sur-la

    JCPomerleau

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s’appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

PLQ - La descente aux enfers


L’enfer de Dante, quatrième cercle « L’avarice », Gustave Doré 1857

Les mille et un cauchemars de Philippe Couillard
Tribune libre de Vigile

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2014: 60 000$
15 585$  26%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 17/08 Pierre Charbonneau: 100$
  • 17/08 Pierre Vachon: 100$
  • 17/08 Anonyme : 5$
  • 17/08 Livralire Inc.: 5$
  • 16/08 Serge Sévigny : 200$
  • 16/08 Philippe Boutot: 10$
  • 16/08 Gaétan Frappier: 10$
  • 16/08 Robert Lecompte: 5$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!