« Une nation fatiguée de longs débats consent volontiers qu’on la dupe, pourvu qu’on la repose, et l’histoire nous apprend qu’il suffit alors pour la contenter de ramasser dans tout le pays un certain nombre d’hommes obscurs ou dépendants, et de leur faire jouer devant elle le rôle d’une assemblée politique, moyennant salaire. »
Alexis Tocqueville - source

Une campagne d’affichage du français seule langue commune est impérative

Lançons un Projet Montréal tout en français

Objectif : renationaliser une ville occupée par l’anglais

Tribune libre de Vigile
samedi 9 avril 2011
386 visites 5 messages

Tous les Québécois sont alarmés et horrifiés de constater à quel point l’île de Montréal s’enlise dans l’anglicisation assimilatrice de mois en mois. Le français recule au rythme des arrivants allophones et du transfert des études vers l’anglais.

Il serait grand temps de mettre sur pied une campagne de renationalisation de l’île en peine occupée par l’anglais qui pourrait s’appeler le "Projet Montréal tout en français".

Ce projet régénérateur consisterait à afficher partout en ville que c’est en français que tout se passe : accueil unilingue français de rigueur dans tous les commerces et restaurants, premier choix pour aborder quiconque en toutes circonstances, que de la musique francophone jouant dans les endroits publics. Que du beau français tout le temps et partout comme il se doit. Les autres langues restent à la maison. La volonté de faire du français la langue d’usage universel au Québec doit s’afficher par tous les moyens disponibles.

Les anglos et les allos doivent sentir une pression continue pour respecter la seule langue officielle du Québec. Un affichage bien ciblé doit leur rappeler constamment où ils vivent et ce qu’ils ont à faire pour démontrer leur bonne volonté et leur désir de bien vivre ensemble avec nous et non contre nous. Cela passe nécessairement par l’universalisation du français au quotidien.

De leur côté, les francos eux aussi ont leur part à faire en donnant le bon exemple et en exigeant le français en toute occasion et en ne cédant jamais à l’anglais. Tout le monde doit participer à cette campagne de refrancisation de l’île de Montréal.

Le gouvernement aurait également intérêt à légiférer pour renforcer l’application de la loi 101 partout sur la place publique, à lui redonner du mordant et même plus de sphères d’application.

Et pourquoi ne pas adopter les règles de contenu français du CRTC partout ? Si c’est bon pour la radio, c’est aussi bon pour tout l’espace public. La musique des patinoires, des centres commerciaux, des halls d’entrée, des ascenseurs, des restos mêmes ethniques, celle jouée en plein air lors de festivals, toutes devront respecter les cotas francophones minimum du CRTC.

Et, tant qu’à faire, pourquoi ne pas entériner l’affichage unilingue français, comme incitatif supplémentaire à apprendre la langue et à s’en servir en priorité ?

Voici quelques exemples de messages à afficher partout en ville, dans le métro, les autobus, les vitrines, les colonnes Morris, aux fenêtres des maisons même :

Vous êtes au Québec

Montréal parle français

Vivre ici en Québécois

J’aime le français, ça s’entend

Parle-moi dans ma langue

C’est en français qu’on se comprend mieux

Montréal vous parle en français

Le français, c’est pour tout le monde

Abordez-moi en français

Je veux entendre la belle langue de mon pays

Du français pour tous

Montréal, la touche française

Tout en français, rien qu’en français

Le français d’abord

Le respect parle français

Parlez-moi français

C’est le français que j’aime

En français s’il-vous-plaît

C’est en français que ça se parle

Réjean Labrie, de Québec, capitale nationale.

Commentaires

  • Daniel Roy, C.A., 10 avril 2011 10h29

    Cela ne peut être mieux dit, Monsieur Labrie. Si nos élites n’ont pas le courage de faire ce que vous proposez, il faudra le faire nous-mêmes. Le vase est sur le point de déborder. Et c’est vrai,enlevons le mot projet : Montréal tout en français !

    Daniel Roy, C.A.

  • Réjean Labrie, 9 avril 2011 15h28

    @ Mme Lucie Mayer et M. Francis Déry,

    Merci de vos commentaires et de vos précisions quant à l’existence du parti Projet Montréal. Étant de Québec, j’avoue que je ne le connaissais pas vraiment.

    Vive les Montréalais comme vous qui ne baissent pas les bras devant l’anglicisation et qui conservent la fierté de leur langue maternelle !

    Réjean Labrie

  • Francis Déry, 9 avril 2011 13h10

    Projet Montréal est le nom d’un parti municipal auquel est associé l’ancien juge Gomery.

    Il y aura un problème.

  • Réjean Labrie, 9 avril 2011 11h48

    Voici le lien du Mouvement Montréal français :
    http://www.montrealfrancais.info/

    Réjean Labrie

  • lucie mayer, 9 avril 2011 11h45

    Belle initiative, provenant d’un Québécois de coeur et d’action. Bravo !

    Puis-je cependant apporter une petite touche qui, il me semble, pourrait éviter la confusion de votre suggestion avec le parti politique Projet Montréal (quoique, partisane de ce parti, je me réjouis de l’allusion :P)

    Peut-être insérer une ponctuation, par exemple "Projet : Montréal tout en français" ?

    Ou encore, mais là, je concède ma partisanerie au grand complet, laisser tomber Projet, à la faveur du slogan épuré : "Montréal tout en français".

    Voilà. Je salue chaleureusement votre initiative et, malgré le ton guilleret de mon commentaire, souhaite ardemment qu’elle se réalise et que Montréal, avec ou sans "deux points" après son Projet, soit ce qu’elle a toujours été destinée à être, dès sa fondation, un joyau de la langue française !

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s’appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Tribune libre de Vigile

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2014: 60 000$
14 606$  24%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 19/07 A. B. Barbel : 100$
  • 19/07 S.N.B. Énergie : 50$
  • 19/07 Hélène Brassard : 25$
  • 19/07 SSJB - Le Gardeur: 100$
  • 19/07 Robert Dean: 5$
  • 19/07 Anonyme : 5$
  • 19/07 LIVRALIRE Inc.: 5$
  • 19/07 Gaétan Frappier: 10$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!