« Ce qui est salutaire à la nation ne va pas sans blâmes dans l’opinion ni sans pertes dans l’élection. »
Charles de Gaulle

La lumière, enfin !

Lettres au Devoir
lundi 12 novembre 2007

Des experts en droit constitutionnel ont soutenu, textes juridiques à l’appui, le projet de Pauline Marois de doter les Québécois d’une constitution et d’une citoyenneté québécoises. Certains le trouvent même nécessaire et proposent quelques changements pour l’améliorer. Leurs propos sont éclairants puisqu’ils placent le projecteur sur les lois constitutionnelles qui ont jalonné l’histoire de l’État québécois depuis l’Acte de Québec de 1774 dans lesquelles on trouve les fondements de notre démocratie québécoise.

Les éminents hommes de loi ont répondu avec sagesse et discernement à ceux qui se sont empressés de pourfendre un tel projet, leur rappelant que « certains commentaires paraissaient fondés sur une fausse conception de la constitution et de la citoyenneté dans un État fédéré. »

Il ne faut pas se surprendre que les journalistes de la presse anglophone aient d’emblée démonisé et frappé d’anathème le projet de Mme Marois, que d’autres chez nous, à la solde du pouvoir fédéral, aient livré leurs sophismes habituels et que certains commentateurs à la solde du même pouvoir aient été plus friands de quolibets disgracieux que de recherche de la vérité objective, et dont le style journalistique tient souvent à une sorte de barbarie racoleuse. Ces dénonciations sont autant de charges braquées de toutes parts quand le Québec veut légitimement affirmer le fait français et sa volonté d’exister comme un peuple normal.

Vienne un ouvrage vulgarisé explicite, accessible à tous, informant les citoyens sur l’histoire de l’État québécois dans ses moindres recoins. Pourront-ils alors redresser l’échine devant ceux qui, misant sur notre ignorance de faits historiques essentiels, ont beau jeu d’avilir notre identité et de nous atomiser. Tocqueville disait : « Quand le passé n’éclaire plus l’avenir, l’esprit marche dans les ténèbres. »

***

Denise R. Cossette, Charlesbourg, le 8 novembre 2007

- source

Suggérer cet article par courriel
Indépendance et minorités

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2014: 60 000$
6 970$  12%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 20/04 Serge Sévigny : 200$
  • 19/04 Jean Lespérance: 100$
  • 19/04 Georges Le Gal: 50$
  • 19/04 Gilbert Paquette: 100$
  • 19/04 François Tisseur: 50$
  • 19/04 Gilles Bélanger: 50$
  • 19/04 Marc Blondin: 50$
  • 19/04 Benoit Mailhot: 50$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!