« Nous sommes des Québécois. Cela veut dire que le Québec est le seul coin du monde où nous puissions être pleinement nous-mêmes.  »
René Lévesque, Option Québec

Pour qui veut en savoir plus sur la guerre au MALI

La guerre au Mali : des points de vue qu’ignorent nos médias

Un bref relevé de presse

Tribune libre de Vigile
mercredi 16 janvier 2013
1 214 visites 16 messages

LE MALI est au nombre des cinq pays ayant la plus grande superficie d’Afrique. Il est le cinquième plus grand producteur d’or au monde, ses ressources gazières et pétrolières sont immenses et sa richesse en lithium est fort convoitée.

Depuis une semaine, la France s’est portée au secours de l’actuel gouvernement qui se dit victime de terroristes islamistes. Le Canada y collabore avec ses gros transporteurs de matériel lourd. Le Conseil de sécurité a donné son accord à cette intervention en dépit du fait que d’autres s’y opposent.

J’ai pensé partager avec vous quelques lectures que vous ne retrouverez pas dans nos médias et qui apportent un éclairage différent sur ce qui se passe actuellement au Mali. N’étant pas un spécialiste de la question, vous saurez tirer les conclusions qui vous semblent les plus justes.

http://www.alterinfo.net/Les-dessous-du-complot-contre-le-Mali-L-etape-cruciale-de-la-3eme-guerre-mondiale-a-deja-commence_a85627.html

http://www.alterinfo.net/La-tres-sale-guerre-du-Mali-Buts-enjeux-France-gendarme-et-Afrique-en-danger_a85632.html

http://www.alterinfo.net/Mali-Non-la-guerre-ce-n-est-pas-la-France-Villepin-invite-du-blog_a85688.html

http://www.legrandsoir.info/apres-sarkozy-en-libye-hollande-victime-d-039-un-mirage-au-mali.html

http://www.alterinfo.net/notes/Mali-le-secretaire-general-de-l-OCI-appelle-a-l-arret-des-hostilites_b5126942.html

http://www.centpapiers.com/oui-la-guerre-c’est-la-france-imperialiste/

Commentaires

  • oscar fortin, 21 janvier 2013 04h58

    Une intervention de Michel Collon sur la guerre au Mali et les guerres en Afrique :
    un documentaire en deux parties :
    http://www.michelcollon.info/Michel-Collon-La-France-au-Mali.html

  • Francis Déry, 20 janvier 2013 00h24

    Désolé pour mon message précédant.
    Il n’était pas fini et des fautes frappantes n’ont pas été corrigées.

    "Les gros trafics ont d’abord porté sur les cigarettes, entre le port de Cotonou et l’Algérie via le Niger. Un commerce d’armes et de drogue, essentiellement de la cocaïne, venant d’Amérique latine, s’est ensuite développé au Mali. La drogue était acheminée jusqu’à Gao par des pistes depuis les côtes africaines atlantiques voire par avion avant d’être réexpédiée au nord pour rejoindre l’Europe.

    Mokhtar Belmokhtar, qui a revendiqué la prise d’otages sur le site de production gazière d’In Amenas, était connu pour participer aux trafics dans cette zone...

    Mokhtar Belmokhtar a fait fortune dans la contrebande des cigarettes vers l’Algérie. Il était d’ailleurs plus connu sous le nom de M. Marlboro que sous le surnom de "Le Borgne". Pour AQMI ou la brigade dite des "Signataires par le sang" de Mokhtar Belmokhtar, ces trafics ont été une source importante de revenus. Cela leur a permis d’acheter des armes, mais aussi de recruter des jeunes désargentés"

    Cela n’enlève rien à l’idéologie. La contrebande est un moyen de financement comme les Talibans faisaient. Nos démocraties n’ont pas à faire les prudes. La CIA finançait ainsi ses activités occultes en Asie. Pas de budget, pas de compte à rendre aux politiciens. Et on protège ces activités de l’espionnage soviétique.
    Idem pour l’Irangate. Et que pensiez-vous qu’il y a derrière le cas de Noriega au Panama ?

    Le Royaume-Uni n’est pas mieux loti avec son commerce d’opium. Sans parler de l’alcool vendu au peuple anglais pour l’écraser et couper son esprit rebelle. Une des premières activités marchande anglaise au Canada, c’est la création d’une brasserie par les Molsons, qui leur permit de s’enrichir, et de développer un empire avec sa propre banque à la base de la Clique du Château, et orchestré par la loge St.Paul, #374 (UGLE). La famille Bronfman a refinancé la City endettée envers les États-Unis après la Première Guerre Mondiale. Sa fortune a aussi servi à développer la cause du Sionisme à travers l’Amérique, puis l’Europe et Israël.

    Je ne développerai pas plus ici sur les Bronfman, mais pour le cas français, il faudrait voir à travers les activités à l’origine de la Banque Lazard et Frères, ainsi que celles de la Banque d’Indochine. La France a protégé le traficant d’opium Du Yuesheng qui s’était installé au cœur de la concession française.
    L’Affaire des Frégates a mis en cause la banque Clearstream qui blanchissait plusieurs trafics.

  • Francis Déry, 19 janvier 2013 17h37

    ...mais les islamistes sont aussi des
    fascistes qui lapident, excisent, estropient, violent, tuent et le vol des ressources des pays du Tiers-monde ne justifient pas leurs activités criminelles.

    Faux. Les fascistes ne peuvent être amalgamés aux islamistes.
    Ils les ont même combattu pour parachever la conquête de la Lybie. À l’instar des Français et des Espagnols dans le Rif du Maroc, les Italiens cassaient du Musulmans pour apporté la Modernité Occidentale. L’Italie avait entamé la conquête de la Tripolitaine ottomane en 1911 pour je ne sais plus quel prétexte, mais ils étaient motivés par des siècles de raids barbaresques sur les côtes italiennes.
    Après un épisode de protectorat sur la Tripolitaine, l’Italie de Mussolini part à la conquête de la Lybie pour imiter la France en Algérie. Il rencontre l’opposition de la confrérie des Sénoussis contrôlant la Cyrénaïque qui sera à l’origine des Frères Musulmans.


    Résistance d’Omar Al-Mokhtar

    Répondant aux directives de l’émir Mohammed Idriss el-Sanoussi, Omar Al-Mokhtar se porte à la tête de la résistance à la colonisation italienne et adopte une stratégie de lutte contre les Italiens, fondée sur la formation d’un commandement militaire unifié, sur la collecte de taxes sur les animaux et les récoltes, alors que les tribus équipent les combattants en armes et en approvisionnements. Tous ces efforts font de la résistance un tissu socio-économique très solide.

    Il engage une lutte de guérilla dans les forêts et vallées du Djebel Akhdar (la montagne verte) surplombant la côte de Cyrénaïque dans l’est libyen. Cette stratégie lui permet de tendre de multiples embuscades à l’ennemi et de prendre de surprise l’armée italienne, mieux organisée, nombreuse et bien armée.

    En 1922, quand le pouvoir devient fasciste, l’Italie dénonce tous ses accords avec Idriss El-Senoussi et reprend l’épreuve de force militaire. Idriss El-Senoussi doit se réfugier en Égypte cette même année et les tribus de la résistance exercent le commandement effectif sous la direction d’Omar Al-Mokhtar.

    Quand le mouvement de la résistance est confronté à des problèmes de ravitaillement en armes et en vivres, Omar El-Mokhtar demande l’aide d’Idriss El-Senoussi qui ne peut lui venir en aide en raison de ses propres difficultés financières.

    Omar Al-Mokhtar poursuit cependant sa lutte. La résistance s’engage dans de multiples combats et le cercle des activités des moudjahidins s’élargit dans le Djebel Akhdar, les tribus arabes se joignent aux rangs des combattants.

    Les Italiens essaient de faire cesser son combat en lui proposant une somme mensuelle de 50 000 francs, en échange de la signature par Sayed Reda, représentant d’Idriss El-Senoussi dans le mouvement de la résistance, d’un traité de paix avec eux, mais Omar Al-Mokhtar refuse par ces mots : « Notre foi profonde nous incite au djihad ».

    Omar El-Mokhtar réussit à remporter plusieurs victoires contre l’armée italienne qui font sa renommée, dont les combats d’El-Kafra, El-Rahiba, Akila, El-Matmoura, Karassa.

    Capture et exécution

    Photo d’Omar Al Mokhtar enchaîné après sa capture

    Exécution d’Omar Al Mokhtar

    Le 12 septembre 1931, alors qu’il effectue une mission d’exploration à la tête de 40 cavaliers, Omar Al-Mokhtar tombe dans une embuscade tendue par les Italiens. Il est arrêté et livré au commandement italien.

    Graziani, le vice-maréchal du gouverneur général Baudina, de Tripoli et Barca, lui propose l’amnistie générale, à condition qu’il adresse un appel aux moudjahidins, les incitant à arrêter les combats. Mais Omar Al-Mokhtar refuse l’offre, préférant la mort au déshonneur.

    Le 15 septembre 1931, il est jugé rapidement en une heure et quart, et condamné à mort. L’exécution a lieu le 16 septembre 1931, 20 000 Libyens y assistent. Al-Mokhtar s’avance à pas sûrs, répétant la chahada (Il n’est de Dieu que Dieu, et Mohammed est son messager), avant d’être pendu. Puis les Italiens transportent son cadavre vers le cimetière d’El-Saberine à Benghazi et font garder sa tombe.

  • oscar fortin, 19 janvier 2013 07h19

    "Les raisons françaises de la déstabilisation du Mali" est le titre d’un article tout récent sur le Grand Soir.
    http://www.legrandsoir.info/les-raisons-francaises-de-la-destabilisation-du-mali.html

  • 18 janvier 2013 21h46

    L’information qui était jadis prise en charge avec plus ou moins de bonheur par Radio-Canada ne se trouve plus désormais que dans l’Internet, pour qui veut se donner la peine de faire marcher ses doigts. Sur l’actualité internationale, on peut même se réjouir de pouvoir se passer de Radio-Canada, où à tout le moins de pouvoir relativiser sa ligne propagandiste avec celle provenant d’autres sources. La seule chose qui chagrine est la paresse et le conservatisme des audiences... mais les gens travaillent et ne font pas que ça...

    Sur la question malienne / algérienne. Entrevue instructive de la radio nationale iranienne en français avec l’intellectuel français Pierre Dortiguer. Élargissement des notions et des enjeux sur le plan européen et africain particulièrement.

    Pour qui roule la France au Mali ?
    Les intérêts de l’Allemagne sont ailleurs
    etc.

    Plusieurs éléments vont dans le sens de l’article de Julien Teil, présentement en ligne sur Vigile.

    http://www.egaliteetreconciliation.fr/Pierre-Dortiguier-sur-la-situation-au-Mali-15953.html

    GV

  • Denis Julien , de Lotbinière, 18 janvier 2013 17h28

    Je suis d’accord avec vous monsieur Maronani, mais les islamistes sont aussi des fascistes qui lapident, excisent, estropient, violent, tuent et le vol des ressources des pays du Tiers-monde ne justifient pas leurs activités criminelles. Les valeurs issues du siècle des lumières que sont la démocratie, les droits de la personne et l’égalité des hommes et des femmes ; ça existe aussi.L’un n’exclut pas l’autre !

  • alain maronani, 18 janvier 2013 09h46

    @Denis Julien

    Désolé et content pour votre frère et j’espère que l’aventure...lui sera salutaire. Participer à ces entreprises, dans le sens projet, c’est être associé aux pillages des ressources du tiers-monde, aux régimes dictatoriaux mis en place avec la complicité des pays occidentaux, et le Canada, sous une image bonasse est un pays particulièrement virulent dans le domaine des mines et des exploitations de matières premières. Une firme associée, mur à mur, avec ces magouilles est SNC-Lavallin, au Québec...dont certains mal informés sont si fiers...

    Conseillez-donc à votre frère d’oublier ceci et de se trouver un travail, probablement bien moins rémunéré, dans un espace géographique plus acceptable...ou alors ne soyez pas surpris que peut-être plus tard il fasse partie de la liste des dégats collatéraux...maintenant PERSONNE ne peut être mal informé...

    Pour compléter ce que je disais sur les "islamistes" lisez l’excellent article ici, en bas du commentaire, ou l’on voit bien...

    Que l’islam n’est qu’une excuse facile pour les traffics et le pillage

    Que l’argent accumulé par nos amis provient surtout du traffic de la cocaine et d’autres drogues, des cigarettes, de la prise d’otages...des gens charmants.

    Que les convaincus de participer aux djihad ne représentent qu’une infime minorité et que le reste sont des désoeuvrés qui sont la pour l’argent, la drogue et le reste.

    Comme le dit l’article quand tu commences a voir les dizaines de morts à la suite des bombardements tu as tendance à déserter rapidement...

    Un rezzou...rien d’autre, reste le problème réel des Touaregs.

    Un extrait de l’article...

    "Les gros trafics ont d’abord porté sur les cigarettes, entre le port de Cotonou et l’Algérie via le Niger. Un commerce d’armes et de drogue, essentiellement de la cocaïne, venant d’Amérique latine, s’est ensuite développé au Mali. La drogue était acheminée jusqu’à Gao par des pistes depuis les côtes africaines atlantiques voire par avion avant d’être réexpédiée au nord pour rejoindre l’Europe.

    Mokhtar Belmokhtar, qui a revendiqué la prise d’otages sur le site de production gazière d’In Amenas, était connu pour participer aux trafics dans cette zone...

    Mokhtar Belmokhtar a fait fortune dans la contrebande des cigarettes vers l’Algérie. Il était d’ailleurs plus connu sous le nom de M. Marlboro que sous le surnom de "Le Borgne". Pour AQMI ou la brigade dite des "Signataires par le sang" de Mokhtar Belmokhtar, ces trafics ont été une source importante de revenus. Cela leur a permis d’acheter des armes, mais aussi de recruter des jeunes désargentés"

    Traffic de cigarettes, surnommé Monsieur Malboro, pour un musulman pas mal....

    http://www.lemonde.fr/afrique/article/2013/01/17/la-frontiere-entre-le-mali-et-l-algerie-est-une-illusion_1818795_3212.html

  • Denis Julien , de Lotbinière, 18 janvier 2013 07h38

    Pendant que le premier ministre du Canada en compagnie de Maxime Bernier recevait à son bureau les deux crétins d’Occupation Double, la France se bat contre les islamistes intégristes au Mali et L’Algérie fait face à une prise d’ottage sans précédent dont mon propre frère qui travaille comme ingénieur a failli lui-même se retrouver avec les otages. C’est à désespérer !

  • oscar fortin, 17 janvier 2013 11h19

    Voilà des échanges qui permettent d’approfondir un sujet et d’y voir un peu plus clair. Tous les commentaires apportent des précisions, soulèvent des interrogations et nous permettent de voir que tout n’est pas blanc ou noir. Un débat qui devrait se retrouver dans nos médias écrits et sur les tribunes médiatiques, permettant aux divers points de vue de se faire entendre.

    Un gros merci à tous les intervenants et je prends bonne note, pour moi-même, de tous les commentaires.

  • alain maronani, 17 janvier 2013 09h34

    J’ai été au Mali, un pays que je connais bien, surtout le nord.

    C’est probablement l’un des pays parmi les plus pauvres de l’Afrique.

    Je ne sais d’ou vient cette idée de pétrole et de gaz...l’intérêt principal au Mali, c’est l’uranium, particulièrement pour Areva, firme francaise, qui fait partie du complexe militaro-industriel nucléaire de l’état francais. Les otages francais actuellement détenus par les groupes dit islamiques sont des ingénieurs de la firme Areva ou de ses sous-traitants

    En ce qui concerne les opposants de Bamako c’est un groupe hétérogène constitué d’un peu de tout.

    Maures, Touaregs, qui se battent depuis plus de 20 ans contre le gouvernement de Bamako, déserteurs de l’armée malienne, formés au coût de 500 millions de $ par l’armée américaine, quelle ironie, djihadistes provenant de Syrie, d’Egypte, etc...

    Ces groupes se sont enrichis grace à des traffics, à la prise d’otages et au pillage des populations locales, les jeeps Toyota armées de canon bit-tubes russes Zu-23 et de mitailleuses lourdes ont remplacés les chameaux et les fusils d’antans. Ne nous méprenons pas, à part les touaregs, il s’agit d’un rezzou...l’islam a le dos large.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Razzia

    Pour les ressources minières maliennes voir ici, une ressource sérieuse, pas des racontars.

    http://www.ouestaf.com/RESSOURCES-MINIERES-AU-MALI-1ere-partie-Un-potentiel-non-negligeable_a2156.html

    On est loin des fantasmes gaziers et pétroliers avancés sans explication ou de la situation sur l’exploitation de l’or vantés ailleurs.

    La France intervient pour protéger ses ressortissants, plus de 4000 à Bamako, et ses intérêts économiques. Les Maliens, une ancienne colonie francaises, sont largement d’accord, il suffit de parcourir la presse malienne et les blogs pour le constater, ils n’ont aucun gout pour l’islam proposé par les autres sbires. Le Mali est depuis très longtemps un pays musulman et les tombeaux et sites funéraires, dont une grande partie ont été détruits par les groupes armés, sont la pour le prouver. Ces destructions vont éloigner peut-être pour toujours le tourisme qui permettait aux populations du nord du Mali, de Tombouctou, de trouver une facon de survivre.

    L’islam en Afrique ce n’est pas l’Islam extrémiste pratiqué ailleurs, loin de la.

    Sur le plan militaire ceci permet de constater une fois de plus que certaines armées africaines ne peuvent être considérées comme crédibles. Le Mali manque de moyens, voir ici....

    https://www.youtube.com/watch?v=PkFBjBqWzAc&sns=fb

    L’armée malienne est la spécialiste des coups d’état, l’un était en préparation, c’est une raison supplémentaire de l’intervention de la France...

    Qui sont les rebelles ? L’article de jeune Afrique offre une bonne présentation

    http://www.jeuneafrique.com/Article/JA2663p010-012.xml0/

    Sur le plan militaire l’Algérie a fermé sa frontière avec le Mali, autorisé le survol de son territoire, sans autorisation par l’armée francaise, particulièrement les avions Rafales qui partis de St-Dizier sont arrivés a N’Djamena au Niger, 2 ravitaillements en vol, et bombardements et destructions des cibles a Gao...10 heures de vol..

    https://www.youtube.com/watch?feature=endscreen&v=S9YO7dLm2rI&NR=1

    Il y a eux développements majeurs.

    La prise d’otages en Algérie, un site d’exploitation gazière, hier, qui va forcer la montée en puissance de l’Algérie. Il y a 8 otages américains, ce serait surprenant que l’administration américaine, qui ne fournissait jusqu’a présent qu’une aide tactique, reste sans rien faire...

    L’annonce par le Tchad de l’envoi immédiat d’une force de 2000 hommes. L’armée tchadienne est l’armée la plus crainte de l’Ouest africain, avec de bonnes raisons militaires, mais l’une de leur spécialité est le massacre des populations civiles...

    L’armée malienne a promis de se venger on peut donc craindre des exécutions rapides d’opposants réels ou supposés et si mes sources sont bonnes, ce que je crois, le bal a commencé à Gao....

    En ce qui concerne le Canada, il fournit uniquement un avion de transport lourd, un C-17, c’est tout...

    Il faudrait bien sûr évoquer ici aussi, le rôle de soutien accordé aux rebéllions syrienne, lybienne, et malienne par Barhein et Le Quatar, qui jouent avec le feu, en tentant de détourner la contestation intérieure...ailleurs...

  • Serge Charbonneau, 17 janvier 2013 09h32

    Cette guerre était prévisible.
    On pouvait observer la mise en place systématique des ingrédients nécessaires pour l’enclencher.

    Il faut lire ce texte de M. Allain Jules écrit le 8 septembre 2011 (avant la chute de Kadhafi).

    http://allainjules.com/2011/09/08/libye-sarkozy-transforme-le-sahel-en-poudriere/

    Aussi cette carte qui en dit long sur les enjeux autres que les beaux yeux et la démocratie "civilisée" :

    http://allainjules.files.wordpress.com/2012/11/azawad3.jpg

    Serge Charbonneau
    Québec

  • JCPomerleau, 17 janvier 2013 08h46

    Communiqué de Bernard Lugan (géopoliticologue, un des meilleurs analystes de l’Afrique).

    Mali : le "noeud" les Touaregs :

    http://www.realpolitik.tv/2013/01/operation-serval-communique-de-bernard-lugan/

    ...

    ".. Ceux qui ont lancé la guerre contre le colonel Kadhafi étaient des irresponsables et je n’ai cessé de le dire depuis le premier jour. Outre qu’ils ont provoqué une réaction déstabilisatrice en chaîne, ils ont armé les jihadistes. Il faut en effet savoir que certaines des armes aujourd’hui utilisées contre nos soldats proviennent de nos propres arsenaux et qu’elles furent généreusement parachutées aux « démocrates » libyens chers à BHL."

    http://www.bernardlugan.blogspot.ca/

    ....

    Bernard Lugan est éditeur du magazine l’Afrique réelle :

    http://www.bernardlugan.blogspot.ca/p/lafrique-reelle.html

    JCPomerleau

  • oscar fortin, 17 janvier 2013 05h23

    @Francis Déry:Merci pour votre commentaire et les précisions que vous apportez. En relation avec le pétrole, j’ai rencontré cet article sur INFO D’ALMANAR qui fait état d’importants gisements en gaz et pétrole.
    http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=91996&frid=21&cid=21&fromval=1&seccatid=239

    Un document du gouvernement suisse relève que : « Le pays possède pourtant un fort potentiel économique. Car si l’agriculture reste le moteur de l’économie malienne et occupe 80% de la population, les ressources minières sont nombreuses, bien qu’encore peu exploitées. L’or s’impose ainsi comme la principale source de devises devant le coton et le lithium. Le nord du pays possède d’autres ressources comme le bauxite, le fer, le phosphate et le calcaire qui mériteraient aussi d’être explorées. Les indicateurs révèlent également la présence de pétrole et d’or dans cette partie du pays.
    http://www.cooperation-suisse.admin.ch/mali/fr/Accueil/Le_Mali

    L’envoyé spécial du président russe pour l’Afrique a déclaré : « « le Mali est considéré comme le pays le plus important d’Afrique en matière d’extraction de l’or et ce pays est riche en uranium, en pétrole et en gaz. Sans compter qu’il jouit d’une agriculture riche car il se situe dans le bassin du fleuve Niger. D’ailleurs, nous sommes entrain de construire au Nigeria voisin des barrages d’eau d’irrigation ».

    Et de poursuivre : « La France, la Chine, la Russie et les autres pays ont des intérêts substantiels au Mali, ce qui explique en grande partie l’attention internationale sur son avenir. "
    http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=92096&frid=86&seccatid=239&cid=86&fromval=1

    Un sujet, de toute évidence, à approfondir.

  • Serge Charbonneau, 17 janvier 2013 03h03

    Ce qui se passe au Mali était TOTALEMENT prévisible.
    Il est clair que partout en Afrique du Nord et en glissant vers le Sud, on a installé la charia "démocratique".

    Il est clair aussi qu’on regroupe, finance et arme des groupes islamiques fanatiques dans le but de semer la mort et le chaos comme en Libye et maintenant en Syrie. On utilise la technique afghane dont se vantait Hilary Clinton ( http://www.youtube.com/watch?v=Osc2o5Vs4Z8 ).

    On utilise les fous de l’islam fanatique pour justifier les guerres.
    Après plus de dix ans de guerre "contre le terrorisme" le prétexte commençait à être usé.
    Il fallait trouver un autre fabuleux prétexte.
    Quoi de mieux que d’utiliser nos bons islamistes malades mentaux du « allah ô akbar » pour foutre le feu que nos bons pompiers vont humanitairement s’empresser d’aller éteindre pour sauvegarder la "démocratie" et la vie "civilisée".

    Le prétexte islamiste parce que plus « spectaculaire et tangible » est encore plus efficace que le prétexte terroriste. Incroyable, mais nous sommes devenus pratiquement "insensible" au terrorisme. On nous en a trop servi quotidiennement. En plus, le terrorisme que l’on nous sert ne touche toujours que les autres. (Al-Qaïda ne fait que du terrorisme à 95% que dans les Pays musulmans ! Étrange pour une organisation maître du grand coup du 11 septembre et ennemi des valeurs occidentales !)

    Il est clair que nous assistons à une guerre dont le prétexte fut planifié et mis soigneusement en place.

    Est-ce le début de cette troisième grande guerre ?

    En tout cas, c’est le début de combats longs termes.
    Les investisseurs de l’industrie de la mort voient sûrement leurs projections de bénéfices à la hausse !

    À quand la Paix ?

    J’espère que notre bon et brave Harper va décider de prendre lui-même sa mitraillette pour aller lui-même sur le terrain combattre ces islamistes du Moyen-âge.

    Serge Charbonneau
    Québec

  • Francis Déry, 16 janvier 2013 22h45

    LE MALI est au nombre des cinq pays ayant la plus grande superficie d’Afrique. Il est le cinquième plus grand producteur d’or au monde, ses ressources gazières et pétrolières sont immenses et sa richesse en lithium est fort convoitée.

    J’ai mes doutes par rapport au potentiel.
    Si le Mali avait des ressources intéressantes, les Français l’auraient signalé depuis belle lurette en les exploitant.
    L’or est connu depuis le Moyen-Âge. (L’Europe s’alimentait en or du "Pays des Noirs" ou Guinée dérivé d’un terme Amazigh).
    Cinquième producteur au monde ? La Chine est le premier. J’aurais placé la Russie et l’Australie devant. Puis le Canada, le Congo ou le Chili.
    L’Afrique du Sud, jadis la première productrice, voit ses mines s’épuiser. Le Mali devrait voir ses gisements d’or s’épuiser dans deux ans.

    Selon Wikipédia


    La première société de production d’or de Kalana a été mis en service en 1984. L’exploitation de nouveaux gisements à Loulo, Faboula, misséni, Morila et Yatela a permis à l’industrie aurifère de prendre son essor dans les années 1990 17.

    Le Mali est devenu le troisième producteur d’or en Afrique (derrière l’Afrique du Sud et le Ghana) avec une production de 63 tonnes en 2002, production qui a doublé entre 2000 et 2002. En 2006, la production était de 61,3 tonnes18. Entre 1997 et 2005, la production d’or a rapporté au Mali plus de 600 milliards de francs CFA19. L’or est la première exportation avec 394,4 milliards de francs CFA en 200620. L’or représente 15 % du PIB et 70 % des recettes d’exportation21.

    Selon le ministère malien des Mines, de l’Énergie et de l’Eau, les réserves d’or estimées à 800 tonnes seraient épuisées en 2014. En 2007, il ne resterait que 374,3 tonnes. Le gouvernement cherche à diversifier la production minière, notamment en mettant en valeur des ressources en pierres précieuses et semi-précieuses dans différentes régions maliennes, notamment à Daikon dans le cercle de Bafoulabé, Bougouni, Falémé, cercle de Kéniéba et dans le massif de l’Adrar des Iforas22.

    De nouvelles mines d’or devraient être ouvertes en 2009 : Kara koto (région de Kayes), Syama et Kodaira (région de Sikasso)23.

    En 2002, l’homme d’affaires et entrepreneur Aliou Diallo a fondé "WASSOUL’OR SA"24 et ouvert, en 2012, la première mine d’or industrielle au Mali à capitaux essentiellement nationaux25. S’engageant pour le respect de l’environnement, Aliou Diallo prohibe l’utilisation du cyanure pour l’eau dans le traitement du minerai26. En parallèle à l’activité de Wassoul’or, il développe un programme de lutte contre le chômage et la pauvreté et de développement local en faveur des populations. Cette initiative comprend la construction d’une mosquée, de salles de classes, retenue d’eau et d’un dispensaire24.

    La Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH), a rendu public à Bamako en septembre 2007 un rapport intitulé "Mali, l’exploitation minière et les droits humains". Selon ce rapport, l’exploitation aurifère profiterait davantage aux compagnies minières qu’à l’État et aux Maliens. En effet, les compagnies seraient responsables du faible taux de recouvrements des recettes non fiscales de l’État27.

    L’extraction de l’or est une source d’exploitation des enfants par le travail. Selon une étude du Bureau international du travail (BIT), malgré les réglementations et les programmes mis en place (Projet d’appui à l’élaboration d’un programme assorti de délais pour l’élimination des pires formes de travail des enfants -TBP-MALI- et Projet de lutte contre le travail des enfants à travers l’éducation -TACKLE-Mali), de nombreux enfants de moins de 15 ans sont soumis des travaux dangereux. Ils sont soumis à de multiples risques pour leur santé et leur sécurité :affections pulmonaires, silicose, affections oculaires et dermatologiques diverses, exploitation sexuelle, effondrement des galeries, explosions accidentelles28.

    Côté pétrole, je n’avais jamais ouï de réserves prouvées. Le potentiel me semblerait moins prometteur que le Québec. Mais bon, j’ai déniché ceci : http://www.afrik.com/article8079.html (2008)

    Côté lithium, Wikipédia n’en parle pas. Il y a aussi la kaolinite, le sel, le phosphate, et la craie.

    Alors ceux qui spéculent sur le développement du Mali, faites gaffe ou vous allez vous faire tondre par ceux qui lancent de telles rumeurs.

    http://en.wikipedia.org/wiki/Taoudeni_basin

    Manque de Baraka pour Baraka Petroleum.
    ^ "Taoudeni Basin Overview". Baraka Petroleum. Retrieved 2009-03-14.[dead link] Baraka Petroleum is bankrupt and the website does not exist any more. The exploration assets are now (2012) in the hands of Eni Group, Woodsite and Sonatrach.

  • 16 janvier 2013 21h16

    Ce qui se passe au Mali va beaucoup plus loin. C’est en fait la déstabilisation du Nord de l’Afrique, conséquence du passage de la Libye de Kadhafi aux mains des djihadistes, dont le résultat immédiat aura été de détruire l’État et l’indépendance de la Libye. Les équilibres ethnico-religieux précaires que maintenaient les dictateurs laïcs et nationalistes(Saddam Hussein, Kadhafi, etc.)sont désormais détruits. Le pouvoir impérialiste se trouve maintenant à saliver devant des États regorgeant de richesses mais très affaiblis. L’alliance sulfureuse des impérialistes avec les islamistes ne peut que produire des résultats imprévisibles et peu durables. Les rivalités locales, régionales, nationales, ethniques et religieuses ont désormais libre cours et sans doute pour longtemps. Le chaos généralisé n’épargnera que les sites très rentables de ressources naturelles des multinationales, sécurisés par des mercenaires (bien encadrés par des forces « légitimes » comme celles de l’OTAN, etc.). Les territoires peuplés mais sans ressources abondantes de ces pays risquent de se retourner à l’« âge de pierre » avec en plus un désordre indiscible ; et nos médias blâmeront les pauvres gens d’être responsables de leur propre malheur. Bienvenue dans l’édition révisée de la colonisation ! Fi du fardeau de l’homme blanc, nous en sommes maintenant à la colonisation humanitaire, gagnée grâce à la guerre humanitaire.

    Ce qui se passe au Mali et en Algérie et bientôt ailleurs était prévisible. Je n’en suis pas surpris. D’autres aussi avaient vu venir, je ne suis donc pas le seul. Mais que nous soyons si peu à lire et à s’informer alors que l’information via internet est libre et gratuite pour tous me désole du manque de désir de s’éduquer de la part de mes compatriotes quand un diplôme n’est pas au bout d’une récitation. Tant de gens se disent « ouverts sur le monde » et répètent être adeptes des voyages « je veux voyager », « j’aime voyager à travers le monde » et me semblent si ignorants.

    Voici un article publié en 2011 qui annonçait déjà ce qui allait se passer.

    http://allainjules.com/2011/09/08/libye-sarkozy-transforme-le-sahel-en-poudriere/

    Et cette France qui soutient les islamistes en Syrie et qui les combat au Mali. Si les gens s’informaient davantage, ces absurdes incohérences des tartuffes qui nous gouvernent et que beaucoup admirent (hélas !) ne pourraient durer longtemps.

    GV

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s’appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Tribune libre de Vigile

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2014: 60 000$
6 770$  11%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 19/04 Jean Lespérance: 100$
  • 19/04 Georges Le Gal: 50$
  • 19/04 Gilbert Paquette: 100$
  • 19/04 François Tisseur: 50$
  • 19/04 Gilles Bélanger: 50$
  • 19/04 Marc Blondin: 50$
  • 19/04 Benoit Mailhot: 50$
  • 19/04 Claude Jodoin: 50$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!