Depuis quand les Martiens ont-ils envahi les Délégations du Québec ?

Tribune libre de Vigile
jeudi 13 décembre 2012
2 098 visites 40 messages

Heureusement que le ridicule ne tue pas car P. Marois devrait se trouver de nouveaux ministres toutes les semaines. Nous venons de vivre deux épisodes pour le moins troublants et déprimants compte tenu des positions ineptes exprimées par deux ministres cette semaine. J F Lisée et Maka Kotto.

Le premier a dissimulé son appétit financier en cachant qu’il percevait deux rémunérations. Il est devenu de ce fait un récidiviste puisqu’il avait déjà fait preuve d’un manque de transparence en cachant le double statut d’André Boisclair. Comble de turpitude, il jouait au candide en confessant que cette situation le turlupinait. Mais avant que les médias l’épinglent, il s’était bien gardé d’agir selon sa pseudo bonne conscience de gauche et de renoncer aux avantages que lui donnait l’Université de Montréal, qui elle-même déchire sa chemise sur la place publique pour dénoncer son manque de financement. Décidemment, tout devient loufoque au Québec.

Mais le comble de ce spectacle d’indignité est venu du ministre de la culture qui a dépensé 64,000 $ pour une rencontre avec les conseillers culturels des Délégation du Québec. N’oublions pas ici que le gouvernement Marois coupe radicalement dans les dépenses publiques et exhorte les Québécois à la nécessaire austérité. Mais, apparemment son message ne s’est pas rendu dans les ministères. La gabegie règne dans les coulisses.

L’ineffable ministre, pince sans rire, nous explique que cette dépense somptuaire était justifiée, qu’il fallait faire venir de l’étranger ces 22 conseillers à Montréal pour les immerger dans la culture québécoise. Il faut faire connaître à ces Québécois, disait-il, la richesse de la culture québécoise, eux dont le mandat et le travail consistent à la faire rayonner. On se demande bien ce qui a changé fondamentalement dans l’offre culturelle québécoise des deux derniers mois pour devoir organiser d’urgence une séance d’immersion ? Ces conseillers seraient devenus des Martiens ignorants tout de la culture québécoise ? Bizarre aussi se diront les sceptiques que le gouvernement du Québec soit revenu à l’ère du bateau à vapeur pour transmettre des messages et qu’on ait oublié l’existence des technologies modernes de communication qui permettent de tenir des vidéo-conférences beaucoup moins coûteuses.

Si on suit le raisonnement de ce ministre, ne devrait-on pas aussi réunir tous les conseillers économiques des délégations ou encore les conseillers à l’éducation ? Et que font les délégués eux-mêmes dans leur délégation ? N’est-ce pas à eux de donner des directives à leurs cadres ? Y aurait-il une lutte de pouvoir entre le chef de la diplomatie québécoise, J-F. Lizée et le ministre de la culture ? Qui dirige la politique internationale du Québec ? Les conseillers culturels ont-ils acquis leur autonomie administrative et relèvent-ils du ministre de la Culture ? Franchement, ces explications ne tiennent pas la route. A l’ère de l’austérité budgétaire, il faut de la cohérence dans la gestion des fonds publics. La rigueur intellectuelle est le premier pas à faire pour instaurer la bonne gouvernance.

Commentaires

  • Pauline DUFOUR, 21 décembre 2012 13h54

    Il y a un attaché culturel qui a manqué à son devoir de réserve. Après neuf années de régime libéral, peut-être a-t-il peur à son emploi. Je suis tout à fait d’accorc avec les propos de Madame Ester CHARRON dans son article du 20 décembre courant.

    http://www.lapresse.ca/debats/votre-opinion/201212/19/01-4605460-les-chevaliers-de-la-culture.php

  • Manon, 21 décembre 2012 07h33

    Je suis membre d’ON. Je crois vraiment que, tout en faisant ressortir nos différences, on devrait éviter de tirer des roches aux autres partis souverainistes, même si on pense que le PQ a de gros défauts. Ses membres le quitteront s’ils ne sont plus suffisamment souverainistes. Ayons confiance en leur jugement (aux membres du PQ).

    Faisons toujours ressortir la nécessité de se séparer du canada. Là doit être le message, il ne devrait jamais bifurquer de cette voie.

    Déjà qu’il est difficile de convaincre la population de se lancer dans cette merveilleuse aventure qu’est la Souveraineté, il ne faudrait pas envoyer le message que ce sera tumultueux. Il faut rassurer la population, pas leur dire que ce sera la chicane.

    Les fédéralistes l’ont bien compris et ils retournent une image de stabilité à la population. S’il y a une seule leçon que l’on doit apprendre des fédéralistes, c’est celle-là.

    La Souveraineté est plus importante que la partisanerie.

  • François T, 20 décembre 2012 09h58

    Monsieur Monière,
    je ne peux m’empêcher de croire qu’il y a anguille sous roche pour qu’un professeur de science politique de l’UdeM ne fasse pas la différence entre un salaire différé et recevoir deux salaires en même temps. Que l’université ai employé un stratagème pour détourner des règles de rémunération, c’est à eux de répondre de ce fait et non au salarié, fut-il devenu ministre. Ce traitement vous a t-il été refusé pour que vous n’en voyiez plus la différence ?

  • Laurent Desbois, 17 décembre 2012 23h47

    Denis Monière, candidat ON, et sa série de « loosers » !!!

    En 1983, Denis Monière fonde son propre parti, le Parti nationaliste du Québec qui présente 75 candidats aux élections fédérales de 1984. Suite au virage idéologique du Parti québécois qui abandonne son option en 1985, il fonde un autre parti sur la scène québécoise, le Parti indépendantiste.

    Ce politologue semble être un spécialiste dans la création de partis éphémaires… avec toujours les même résultats… 1% de l’électorat !

    Je dois avouer que je l’ai suivit lors d’une de ces aventures et je préfaire suivre les « winners » !
    • 1965, 15% pour la souveraineté (Trudeau arrive à Ottawa pour sauver le Canada !)
    • 1980 référendum, 40% pour la souveraineté !
    • 1995 référendum volé, près de 50% pour la souveraineté !
    …….. 2011 60% ?????

    La décanadianisation du Québec s’accélère
    http://www.vigile.net/La-decanadianisation-du-Quebec-s
    http://www2.lactualite.com/jean-francois-lisee/la-decanadianisation-du-quebec-saccelere/7024/

  • Laurent Desbois, 17 décembre 2012 23h44

    " Quelques soient les actions du gouvernement Marois, ses détracteurs et ils sont nombreux exagéreront toujours les conséquences des décisions prises. C’est normal de ne pas toujours être d’accord avec le gouvernement. L’important pour moi, c’est l’ensemble de l’oeuvre et sur ce point les actions du gouvernement sont à l’avantage de tous les Québécois. On a enfin un gouv. qui gouverne et qui avance ... Pour revenir à Boisclair, on lui accorde un travail de sous-ministre adjoint dans le domaine de ses compétences i.e. les relations internationales quand il reviendra de N.-Y. Je le vois plutôt comme un atout pour le Québec. POURQUOI sommes-nous si sévères envers nous-mêmes ? on fait le le jeu de nos adversaires ..." - Thérèse Bonin

  • Jean Archambault, 17 décembre 2012 10h19

    Que votre article soit repris dans le Devoir ce matin ne m’étonne pas car le Devoir doit toujours donner les deux côtés de la médaille car il ne surtout pas être un journal engagé, ce qui pour moi est une façon de s’engager. La place accordée à deux reprises à des texte mensongers et insipides comme ceux de Jarulesky nous montre sa devise : plaire aux fédéralistes sans trop déplaire aux souevrainistes

    J’aurais parié ma chemise que votre texte passerait avant le mien. J’ai fait une analyse politique d’un texte qui avalise la thèse d’une nouvelle minorité anglophone construite par des sénateurs vendus. Le Devoir ne peut pas publier un tel texte trop "divisif", alors qu’il ouvre ses augustes pages pour un texte insignifiant dans le sens " pas de sens". Vous avez une PHD, moi aussi. Vous avez été candidat moi pas. Je suis seulement un militant très actif et tente de débusquer ce qui viendra de l’ennemi. Vous vous mangez du péquiste : chacun son combat

  • Lise Reid, 17 décembre 2012 09h54

    Mons.Monière il y a beaucoup plus à dire que sur Lisée
    et sur Kotto.Est-on plus avancé depuis que le PQ est au pouvoir concernant les minières...redevances et transparence,
    même politique que le PLQ.
    Un gouvernement au service des oligarques.

  • nickel, 16 décembre 2012 22h36

    Il n’y a aucun "scandale" Lisée. M. Lisée a travaillé des années à l’université de Montréal. Il s’était mérité une pré-retraite, qu’il a prise. C’est son argent, il y a droit.

    Enfin, j’imagine que vous M. Monière vous vous apprêtez à prendre publiquement l’engagement solennel que si vous en veniez à être élu, vous renonceriez à tout salaire et pension auxquels vos années de service à l’université de Montréal vous donnent droit.

    Car vous en ferez l’annonce incessamment. Non ?

  • yvan, 15 décembre 2012 23h35

    @Lise Reid

    Pouvons-nous être indépendantiste,hors du PQ...
    Ou sommes -nous dans le crois ou meurs...
    Libres nous sommes de penser et de s’exprimer.

    Je vous répondrais as t-on le droit d’être dans le PQ et être indépendantiste.Il semble que non a voir les mesquineries, le salissage et les attaques sournoises dont est victime le parti québécois.

    Des attaques souvent grotesque de la part de certain certain membres de vigile qui se prennent ici pour des porte parole des médias fédéralistes.

    Pas mal de Québec solidaire aussi la dedans pour détourner la mission de Vigile et qui viennent casser leur sucre a journée longue sur le dos du parti québécois sur Vigile et comme le font Gesca et Lcn alors que la question nationale et l’indépendance ne les intéressent pas .

    Tellement pas intéresser que Qs leur parti l’as relégué au dernier rang du programme politique de QS...probablement qu’il leur restait une ligne vide a remplir au bas de leur page.

    Le clou de la démaguogie de monsieur Moniere :L’ineffable ministre, pince sans rire, nous explique que cette dépense somptuaire....

    60k et monsieur Moniere parle de dépense somptuaire....démaguogue et grotesque comme peuvent l’etre les médias fédéralistes .

    On tombe dans l’hyperbole et l’exagération quand il s’agit d’un très petit montant dépenser en regard des sommes dépensées par milliards dans le strict but de salir le gouvernement du parti Québécois .

    Qu’est ce que monsieur Moniere vas dire quand il s’agiras d’entretenir et de dépenser des dizainnes de millions chaque année pour des ambassades dans un Québec indépendant ?

    C’est certain que ce n’est pas aussi somptuaire que les 400 k dépenser par le gouverneur générale et sa suite pour des vacances a Londre et dont une bonne partie est payer avec les impots des québécois envoyer a Ottawa et qui n’ont pas défrayer les manchettes de la presse et des médias fédéralistes .

    Encore moins somptuaire que les 1.3 milliards dépenser par Ottawa pour 3 journées de G20 a Toronto dont les contribuables québécois ont payer une bonne partie avec les impots qu’ils envoient chaque année a Ottawa et pour lesquelles ils ont eu zéro retombé

    On n’as plus le somptuaire qu’on avait.

    Et surtout pas le même barême pour le somptuaire quand il s’agit du Québec...60k est considéré somptuaire par ceux qui cherchent a abattre le parti québécois avec des arguments démaguogique .

    Le ridicule ne tue pas chez monsieur Moniere qui s’acharne sur le parti québécois avec un zèle et une mesquinerie a faire rougir d’envie les pires des médias fédéralistes qui existent.

    On ne utilise meme pas le terme dépense somptuaire dans ces médias fédéralistes.

    Ce genre d’attaque démaguogique de monsieur Moniere me rappelle beaucoup l’époque ou les médias fédéralistes avec Radio Canada en première ligne utilisait ce genre d’intox en disant quotidiennement aux bulletin de nouvelle a propos de tout et de rien et a chaque fois que le parti québécois dépensait pour 500 dollards ..toutte cet argent qui aurait pu être mis dans la santé....avec une sniff de larme de crocodile bien senti du lecteur de nouvelle.

    Des fois c’était même pas mille piastres.

    En haut de 60 k ils en parlaient comme d’un scandale pour faire peur au monde

    Mais le montant c’était pas important, c’était de cogner sur le même clou et de faire de l’intox comme monsieur Moniere le fait avec ce 60k de dépenses qu’il qualifie de somptuaire pour enfummer les innocents avec sa détestation tout azimut du parti québécois qu’il s’est donner comme mission a accomplir sur Vigile.

    Bien la ,avec la complicité des médias fédéralistes il nous refait le coup avec toutte cet argent qui aurait pu être mis a payer le déficit

    Quand les libéraux sont arrivés au pouvoir ,les milliards de dépense se sont mis a revoller partout et on entendait plus les médias fédéralistes qui comme monsieur Moniere n’en avaient que pour nuire au parti québécois...parler de toutte cet argent qui aurait pu être mis dans la santé.

    La job de propagande et l’intox avait été faite et bien faite par les médias fédéralistes .

    Les libéraux avaient repris le pouvoir pour nous mener dans un cul de sac et une catastrophe a tout point de vue.

  • Gilles Jean, 15 décembre 2012 16h05

    http://www.ledevoir.com/societe/ethique-et-religion/366471/du-mauvais-usage-de-l-ethique

    "Du mauvais usage de l’éthique

    Il faut se méfier d’une dérive consistant à éroder systématiquement la confiance qu’on doit avoir les uns envers les autres et envers nos institutions.

    Aussi faut-il dénoncer certains amalgames faciles et la volonté de certains, notamment chez les libéraux, d’équilibrer les comptes de la turpitude morale en cherchant chez les uns et les autres parmi leurs opposants politiques des tares qui feraient oublier un tant soit peu les leurs.

    Soyons clairs, la double rémunération de Jean-François Lisée n’est pas du même ordre que celle dont a joui Jean Charest en son temps, ou celle dont bénéficie le bon docteur Bolduc en étant à la fois député et médecin pratiquant. Le rappel des conseillers culturels du Québec à l’étranger pour une mise à niveau de la stratégie nationale en matière d’exportation culturelle n’a rien à voir avec un repas de financement politique en compagnie des requins de la construction.".

    Henri Lamoureux - L’auteur est écrivain et socioéthicien.

  • Lise Reid, 15 décembre 2012 15h46

    Pouvons-nous être indépendantiste,hors du PQ...
    Ou sommes -nous dans le crois ou meurs...
    Libres nous sommes de penser et de s’exprimer.

  • Vauquelin, 15 décembre 2012 08h02

    Je vois que Denis Monière continue son travail de sape du Parti Québécois. On croirait qu’un politicoloque ayant été longtemps professeur à l’Université de Montréal aurait plus de jugement. Mais non, il reste toujours incapable de soutenir le principal parti souverainiste.
    Chaque fois qu’il trouve une poussière sur l’image du PQ il sort sa loupe déformante.
    Au sujet du salaire que Lisée a négocié auprès de l’Université de Montréal il y a de cela très, très longtemps, Lisée ne pouvait pas prévoir se faire nommer ministre dans un gouvernement péquiste au moment de quitter l’université.
    Son salaire, il l’avait gagné pour le travail qu’il a fait, rien de plus. C’est seulement une partie du paiement qui avait été différé tel que prévu au contrat initial. En différant une partie du paiement c’est une façon de mettre de l’argent en réserve pour plus tard, sans savoir quel travail il ferait plus tard.
    Si Lisée a fait une faute, c’est plutôt celle de ne pas avoir su répondre adéquatement aux attaques malhonnêtes des médias sur sa vie personnelle.
    Quand à Monière, incapable de se solidariser avec le principal parti souverainiste, on voit encore de quel bois il se chauffe.

  • A Forgues, 14 décembre 2012 16h21

    Le cas de M. Lisée soulève une autre fois la question suivante, comment interpréter l’assaut tous azimuts de la droite contre la gouvernance souverainiste minoritaire ?

    Après le référendum de 1995, sous la gouverne du PLC, le Canada s’est placé en état de guerre contre les séparatistes, aujourd’hui la droite concentre ses tirs sur de nouveaux ministres avec peu d’expérience pour plusieurs, croyant déstabiliser la gouvernance en place, ce qui pourrait justifier un scrutin plus tôt que plus tard.

    La droite comprend déjà qu’ils ont beaucoup trop à perdre si elle ne réagit pas, maintenant.

    Mais, ce qui est le plus catastrophique dans tout cela, c’est de s’apercevoir que nos pires ennemis ont des visages québécois et francophones par surcroît. À cela s’ajoute le silence d’un peuple qui traduit une trahison planifiée avec l’omniprésente des ennemis du Québec dans les médias sous toutes les formes que manipulent les affairistes en plus d’émettre en province à travers les tentacules de leurs radios poubelles.

    Un sens de la Patrie assez exceptionnel ! A Forgues, Lévis

  • S Sauvé, 14 décembre 2012 11h09

    Monsieur Monière,

    Vous venez de manquer une belle opportunité de garder silence.

    SVP, revenez-nous avec de la substance. Ces commérages ne sont pas dignes de vous et n’arrangeront rien.

  • 14 décembre 2012 10h51

    Message à Mme Otis

    Vigile publie les articles de tous les citoyens qui veulent s’exprimer en respectant les règles d’éthique de base.

    Il y a des souverainistes, des péquistes, des militants de Québec solidaire, d’Option nationale, du Parti indépendantiste, des indépendantistes, des non partisans. Bref, il y a de tout car Vigile n’est pas - et j’espère qu’il ne le deviendra jamais - le perroquet officiel du Parti québécois.

    Personnellement, je ne me définis pas comme souverainiste, ni comme péquiste - je l’ai été pendant 35 ans - mais comme indépendantiste et patriote.

    Et je ne vois pas pourquoi je serais obligé d’encenser le PQ, surtout le PQMarois.

    Peut-être que si le PQ décidait de mettre vraiment le cap sur l’indépendance, les choses changeraient peut-être, mais avec Pauline Marois, j’en doute fortement.

    En ce qui me concerne, je m’en fous de la gouvernance provinciale, je m’en fous des députés et des ministres, des délégués du Québec à New-York ou ailleurs.

    Je veux juste l’indépendance de la patrie et une constitution citoyenne en prime. Le reste ne m’intéresse guère.

    Pierre Cloutier

  • Marcel Haché, 14 décembre 2012 10h27

    Pour mieux pousser le P.Q. à devenir indépendantiste,faut-il que Vigile reprenne l’argumentaire de ses ennemis pour s’en faire des amis ?

    Quant à Lisée,c’est de son argent qu’il s’agit,ce qui est bien différent que l’argent qu’ont brassé les libéraux

  • notario, 14 décembre 2012 08h30

    Je lis Vigile depuis des années et je commence a en avoir assez du ’’PQ BASHING’’.....depuis votre arrivé Monsieur Monière, c’est encore pire.

    Quittez Vigile , vous etes trop partisan, de véhicule de communication des souverainistes Vigile est devenu la patente des purs et durs qui crache sur d’autres souverainistes...on a pas besoin de cela , Gesca le fait bien.

  • Gilles Jean, 14 décembre 2012 07h53

    VIGILE a écrit, à propos de Lisée :"La rapidité salutaire de la réaction n’efface pas la maladresse du geste initial, ni surtout ce qu’il révèle de l’homme".

    Quant à moi, si maladresse il y a, c’est le fait que Lisée a cédé devant la critique "démagogique". Il n’y avait rien d’ILLÉGAL ou contraire à L’ÉTHIQUE.

    Quant à "ce qu’il révèle sur l’homme", pour ma part, j’ai beaucoup de respect pour cet homme !

  • Sylvain Racine, 14 décembre 2012 06h25

    Bravo pour votre courage Monsieur Monière.

    Je lis les commentaires suivant votre article, et on peut résumer ainsi : "mais, mais, mais, le PLQ a fait pire,bla bla bla".

    C’est ça qu’est le PQ, du bla bla bla.

  • Sylvie R. Tremblay, 14 décembre 2012 00h00

    Des conseillers CULTURELS québécois supposés représenter les FRANCOPHONES du Québec...mais pas un esti de francophone, avec un nom de famille francophone dans gang ???

    Tous des ANGLO-SIONISTES !!!

    Incroyable !

  • yvan, 13 décembre 2012 23h18

    Un tout petit article passé presqu’inapercu dans le journal de Québec

    JOURNAL DE QUÉBEC, PUBLIÉ LE : DIMANCHE 09 DÉCEMBRE 2012

    OTTAWA | Le gouvernement Harper a voyagé en grand à l’occasion des Jeux olympiques cet été. Une délégation de 21 personnes comprenant le gouverneur général, un ministre, du personnel politique et des fonctionnaires a séjourné à Londres pour une somme totalisant 334 524 $.

    Pas de blog sur Gesca pour commenter ,pas de ligne ouverte a la radio poubelle pour lancer leur purin ,pas de commentaires a LCN

    C’est vrai les québécois ne paie des milliards en impot a Ottawa..

    Probablement la raison pour laquelle La Presse et les médias fédéralistes ne s’emparent pas de cette histoire pour au moins lui donner l’importance que celle qu’ils accordent a Maka Kotto pour 60k aupres de leur lecteurs et auditeurs .

    Ensuite ne vous en déplaise Lisée a droit a son salaire et l’entente prévoyait qu’il seras payer en différer a son départ pour une parti du travail qu’il as fait et excécuter.

    Depuis quand un contrat ou une convention collective ne doit pas être respecter quand il n’y as rien d’illégal ?

    Quand des employés du secteur public se font payés des congés de maladie a leur départ est ce qu’ils ont travailler ces journées ?

    Non^, mais on respecte leur convention collective et même si ces journées accumullées leur sont payés en différé a leur départ ils y ont droit .

    Alors pourquoi Lisée n’aurait pas droit a son salaire pour du travail effectuer et qu’on lui as promis par contrat de lui verser a son départ ?

    Le comissaire a l’éthique qu’il as consulter n’y voit aucune transgression des règles

    Seul les caquistes ,les libéraux et certains membres de QS..toujours les mêmes y voient un scandale.

    C’est du salaire gagner honnetement ...point la ligne.

    Le travail as été fait et excécuter par J.F. Lisée et il as droit a son salaire comme tout le monde pour le travail qu’il as effectuer et moi je l’aurais garder et personne n’est obliger de donner a d’autre ce qu’il as gagner par son travail.

    Remettez vous votre salaire pour votre labeur a d’autre ou a des organismes de charité monsieur Monière ?

    Vous prenez beaucoup de temps a démolir le parti québécois sur Vigile autant que les libéraux et encore plus que les caquistes et QS réunis ensemble .

    Pour qui roulez vous exactement avec vos titre tendencieux et inexacts sur Vigile concernant le salaire de Lisée et le parti québécois ?

    A vous lire la plupart du temps on se croirait sur un des blogs fédéralistes bidons organisés par cyberpresse pour démolir le parti québécois sur a peu pres tout ce qu’il peuvent dire ou faire.

    Faites vous partie monsieur Monière de cette cinquieme colonne fédéralistes qui s’agite a ameuter les québécois sur a peu près tout ce qui touche a la détestation du parti québécois et dont parle monsieur Le Hir ?

    Au lieu de faire des titres démaguogiques qui sont des copier coller de ce que l’on retrouve chez Gesca et le journal de Montréal et les blogs caquistes sur a peu pres tout ce que le parti québécois peut faire , expliquer dont pourquoi Lisée ne devrait pas être rémunérer et accepter son salaire en dépit de l’avis du comissaire a l’éthique qui ne trouve rien a redire .

    C’est bien beau de vouloir être plus catholique que le Pape,les caquistes et les libéraux et chercher des péchés ou il y en as pas ,il y as des maudites limites a en inventer et a en imaginer ou il n’y en as pas

  • Mmme M. Otis, 13 décembre 2012 21h32

    VIGILE : Un Journal SOUVERAINISTE ?????????????????

    Non, mais je dois rêver.......Faire le jeux des médias à Péladeau et à Desmarais sans aucun sens critique.

    C’est RÉVOLTANT. SALUT LES SMARTS !!!!!!!!!

    M. Mme Otis

  • 13 décembre 2012 20h51

    Il y a des doubles salaires et de nombreux propos ineptes dans tous les autres partis politiques du Québec.

  • Mario Goyette, 13 décembre 2012 20h49

    A défaut de prêcher par l’exemple, le P.Q donne la victoire en prenant les défauts de celui qu’il combat.
    Comment se battre sinon avec les mêmes armes que celui que tu affrontes ? Si je t’attaque à l’épée, te défendras-tu avec une cuiller ?
    Jean-Christophe Rufin, L’Abyssin

  • Jean-Charles Morin, 13 décembre 2012 20h23

    Depuis quand vous investissez-vous dans le cherchage de poux ? Essayez-vous de vous discréditer et Vigile en même temps ? Seriez-vous devenu janséniste sur le tard ?

    Jean-François Lisée a gagné cet argent avant d’être élu et c’est maintenant qu’il est payé. Il apparaît que ces pratiques comptables sont courantes dans le milieu où il évoluait avant de venir en politique.

    Quant à Maka Kotto, doit-il demander votre permission avant d’aller aux chiottes, histoire de vérifier s’il n’y a pas usure prématurée des installations sanitaires portant atteinte à l’équilibre budgétaire de la province ?

    Le Parti Québécois est éminemment criticable, j’en conviens, mais il est préférable de crier au loup... quand il y a un loup ! Sinon, à force de vouloir dénoncer n’importe quelle broutille, plus personne ne s’intéressera à ce que vous dites. Et entretemps, vous faites le jeu des Libéraux qui font la ronde hypocrite des vierges offensées.

    Un peu de sérieux ; vous valez mieux que cela !

  • Gilles Jean, 13 décembre 2012 20h07

    Quand on dépense pour "la Culture", c’est toujours trop et jamais au bon moment !

    Quant à Lisée, quant à moi, il n’y a rien pour fouetter un chat. Cette affaire a pris une allure démesurée étant le contexte politique. Cet argent, il avait bel et bien gagné à l’UDM et il n’y avait pas de problème d’éthique.

  • 13 décembre 2012 20h06

    La tradition indépendantiste nationaliste antipéquiste de droite de Vigile s’accompagne maintenant d’indépendantistes socialistes universalistes antipéquistes dits « sodidaires » de la gauche presque extrême !

    Est-ce qu’on peut savoir maintenant où loge idéologiquement Vigile ?

    - Pour l’indépendance du Québec le plus tot possible ?
    - Pour le socialisme avant, pendant ou après l’indépendance du Québec ?
    - Tout sauf Pauline Marois !
    - Discourir de l’évangile selon QS à n’importe lequel prix ?
    - Clavarder son mépris chaque semaine contre les énoooormes travers du PQ - exactement ce que fait le colonel Martineau dit indépendantiste de droite presque extrême ?
    - Tout ça en même temps ?
    - ...

  • 13 décembre 2012 20h06

    « Il versera le salaire qu’il reçoit de l’Université de Montréal à des organismes qui viennent en aide aux décrocheurs. »

    Ces Lisée et cie sont en deça du minimum d’ambition et de vision qu’il faudrait pour faire l’indépendance. Ils sont dans le régime, le convenu et le statu quo jusqu’au cou. L’idée d’annoncer que cet argent sera mis dans un fonds en vue de financer l’indépendance du Québec ne lui aura même pas effleurée l’esprit. Et ce fonds, un fonds indépendantiste, ne pourrait-il pas,lui, en retour, financer (entre autres) des oeuvres communautaires ? Garantissant un retour sur l’investissement pour l’indépendance tout en aidant les jeunes décrocheurs ! Il n’y définitivement rien de sérieux et de conséquent dans le discours de ces gens en faveur de la souveraineté. Que du vent ! Ne vous étonnez pas que l’on tourne en rond depuis si longtemps !

    GV

  • François A. Lachapelle, 13 décembre 2012 19h57

    Denis Monière se commet dans les basses oeuvres, style pages jaunies.

    Que les médias abusent de leur pouvoir, cela est intolérable, mais semble impossible à freiner. Pourquoi Monière embarque-t-il sur cette glace ? Que Denis Monière s’étouffe avec des couleuvres médiatiques, cela est difficile à comprendre.

    Dites-moi : durant combien d’années Jean Charest a caché aux Québécois une prébende de 75 000$ annuel, avantage non identifié par nos "détectifs" médiatiques ? Question : Jean Charest a-t-il payé ses impôts sur ce revenu ? Pantouffle que je suis tanné de me faire remplir comme une valise.

    Autre exemple de pages jaunies de Gesca : le reportage dans La Presse de mercredi, 12 décembre 2012 intitulé à la une : LA VENTE EN SUSPENS, sous-titre Domaine du couple Marois-Blancher.

    Cette nouvelle est-elle du domaine public ou du domaine privé ? Le journaliste peut-il répondre à cette question ? Dromadaires de fédéralistes enragés, pouvez-vous laisser vivre les courageux ministres du Gouvernement Marois en paix ? Pourquoi ces radiographies en continues ?

    Un mot de la fin à Denis Monière : politicologue ou dromadairologue, pour l’universitaire que vous êtes, votre dissidence avec l’ON et Jean-Martin AUSSANT n’est pas la preuve d’un réalisme politique politique.

    Je partage les commentaires des vigiliens DIBERVILLE et Jacques NOÈL au sujet de la dérive politique de Denis Monière.

  • jacques noel, 13 décembre 2012 19h31

    Je veux bien qu’on critique notre PQ qui déçoit énormément. Mais est-ce qu’on peut mettre les choses en perspective ?
    Kotto a rappelé les 22 conseillers culturels québécois à l’étranger. Avez-vous regardé ce que le Canada a comme conseillers culturels à l’étranger ? Juste à Berlin, ils sont 11 dans shop !

    http://www.canadainternational.gc.ca/germany-allemagne/offices-bureaux/contact_culture_contactez.aspx?lang=fra&view=d

    Contacter la section des Affaires publiques

    Adresse, téléphone, télécopieur, courriel

    Ambassade du Canada
    Leipziger Platz 17, 10117 Berlin, Allemagne
    Tél. : (+49 30) 20312-0, Télécopieur : (+49 30) 20312-121
    Courriel : brlin-pa@international.gc.ca

    David Ehinger
    Conseiller, Affaires publiques

    Natalie Niedoba
    Responsable des relations média et académiques

    Jennifer Broadbridge
    Agente de presse

    Thilo Lenz
    Agent des Affaires publiques

    Astrid H. Holzamer
    Attachée Culturelle - Littérature et Relations Académiques

    Katharina Fichtner
    Attachée Culturelle - Arts visuels, cinéma, nouveaux médias

    Sarah Shortliffe
    Salon Marshall McLuhan

    Andrea Boegner
    Salon Marshall McLuhan

    Bastian Wiesemann
    Salon Marshall McLuhan

    Annette Hensel
    Mobilité des Jeunes

    Susann Arjang
    Assistante

  • Diberville, 13 décembre 2012 19h19

    Monsieur Monière, vous avez partiellement raison. Mais n’embarquez pas avec les médias moins que médiocres, qui s’acharnent depuis trois mois à littéralement planter le PQ quand on sait pertinemment que le PLQ a fait reculer le Québec de 10 ans.

  • alain maronani, 13 décembre 2012 19h11

    Un peu en dessous de la ceinture l’argumentation....

    Pourquoi ne pas signaler en même temps que le gouvernement Marois a décidé de vendre les locaux de la délégation générale du Québec à Londres, en faisant probablement, a cause du marché londonien, un profit considérable...

    Cheap shot....

  • 13 décembre 2012 18h51

    À lire certains ici, le PQ doit être excusé parce que cracher dans la soupe est moins pire que de pisser dedans, comme les Libéraux. Le PQ n’aura jamais aux yeux des médias et de l’élite le bénéfice du doute, voire la complaisance dont les libéraux ont pu jouir. Qui ne sait pas ça ne connaît pas l’ABC de la politique québécoise.

    Le cumul des charges publiques, les dépenses douteuses (en tout cas non essentielles), cette insouciance, voire ce laxisme ne peuvent conduire qu’à la perte de crédibilité. Il me semble pourtant clair, qu’après les libéraux, seul un sens absolu de la droiture pouvait servir la cause. Il est attristant que le PQ n’ait pas su se préserver de tant de mauvaise presse en si peu de temps. « Des amateurs », comme aurait peut-être dit Bernard Frappier. Pas partis pour faire l’indépendance ces gens-là ! Ils semblent être juste là pour faire un peu mieux que les libéraux.

    GV

  • Jean-Louis Pérez-Martel, 13 décembre 2012 18h48

    Le ministre du Gouvernement-Marois Jean-François Lisée a renoncé à son salaire de professeur à l’UQAM après avoir reçu ce commentaire envoyé (12-12-2012) à son blogue, lequel a été publié et par la suite supprimé.

    Monsieur Lisée,

    Avec votre état financier personnel ainsi que les prébendes dont vous bénéficiez et qui vous ont payés par les contribuables, il est certain que le moins dont vous pouvez vous enorgueillir est bien d’être ‘’Montréalo-optimiste’’ (http://jflisee.org/pourquoi-je-suis-montrealo-optimiste-2/ ) :

    Le ministre Lisée empoche deux salaires publics en même temps

    http://fr.canoe.ca/infos/quebeccanada/archives/2012/12/20121212-054504.html

    ***

    Voici pourquoi j’ai démissionné comme membre et militant du PQ avant les dernières élections générales :

    La politique mercenaire contre l’État. LA CASTE DES CARRIERISTES AU QUEBEC*, LE CANCER POLITIQUE A EXTIRPER. Avec de tels politiciens, pas besoin de s’occuper de nos ennemis(1)

    http://www.vigile.net/La-politique-mercenaire-contre-l

    ***

    JLPM


    1. Cet article a été publié à Tribune libre de Vigile en le faisant toutefois disparaître quelques minutes après sa publication, donnant comme résultat un nombre restreint de visiteurs (62) ayant eu accès à cette information. Une sorte de censure ?, que mes 140 autres articles publiés dans ce même site n’ont pas subie, puisque la moyenne des visites concernant ces articles est d’environ 700.

  • François Ricard l&8217;inconnu, 13 décembre 2012 18h02

    M. Monière, je suis un peu déçu de votre commentaire.
    Vous vous ravalez au niveau du JdeM.
    M. Lisée a travaillé et gagné cet argent précédemment à son poste de ministre. Son salaire, gagné avant d’occuper son poste de ministre, lui est payé en différé. Ce n’est pas la même chose que de gagner deux salaires en même temps.
    Pour M. Kotto, un délégué sur vingt-deux a dit que c’était une rencontre inutile. Peut-être l’était-elle ? Mais pourquoi ne pas avoir vérifié auprès de deux ou trois autres pour confirmer le jugement du seul qui se soit exprimé ?
    Je pense qu’à L’ON nous voulons faire de la politique d’une autre façon. En ce cas-ci, c’est passablement imité ce qui se fait de pire chez le PLQ et la CAQ.

  • Gilles Jean, 13 décembre 2012 17h51

    En ce qui regarde "l’affaire Lisée" et également la question des conseillers culturels réunis, vous auriez avantage à écouter JFL répondre lui-même à votre argumentation.

    Voir : http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/2012/12/12/002-lisee-kotto-critiques.shtml?isAutoPlay=1

  • 13 décembre 2012 17h18

    Le mot Délégations de votre manchette avec un « d » svp.

  • 13 décembre 2012 17h08

    Oh ! Oh ! Un ex-candidat de QS ?/ !* Il y en a deux qui ont atterri à l’Assemblée Nationale.

  • André Vincent, 13 décembre 2012 16h25

    Vous aimez ça vous grattez le bobo vous ? Quand on sait et qu’on a vu ce que les libéraux ont fait... C’est drôle, on ne vous entendait pas beaucoup à l’époque ?

    Les peccadilles de Lisée à côté de ça, c’est un péché mignon, comme on disait avant.

    Z’êtes de quel côté au juste ???

    AVe

  • Ghislaine Bussière, 13 décembre 2012 16h22

    Pour la logique et le gros bon sens,on repassera.Ils ne sont
    pas sortis de leurs vieilles habitudes.

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s’appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Gouvernement Marois
La déroute
Tribune libre de Vigile

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2014: 60 000$
17 615$  29%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 27/09 André Daoust : 25 $
  • 26/09 Jean-Pierre Joly : 50$
  • 26/09 Pierre Vachon : 100$
  • 26/09 Georges Le Gal : 50$
  • 26/09 Gaétan Chamberland : 10$
  • 26/09 Françoise Labbé : 25$
  • 26/09 Jean Desrochers : 25$
  • 26/09 Guy Roy : 25$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!