Les grandes manœuvres des fédéralistes

Attention ! Manipulateurs à la barre

Nous vivons une des périodes les plus troubles de notre histoire

Tribune libre de Vigile
mercredi 28 décembre 2011
2 042 visites 14 messages

Le matin du 24, j’avais la grande surprise de recevoir un message d’un lecteur de Vigile qui venait de lire le premier chapitre des « Bâtisseurs de l’an I », le roman de fiction politique sur l’accession du Québec à l’indépendance que j’avais commencé à écrire l’an dernier et que j’avais dû laisser en plan au bout de six chapitres en raison de la multiplication de mes activités.

Le témoignage de ce lecteur est si poignant que je m’empresse de le partager avec vous :

« Je voulais m’exprimer sur Vigile au sujet de ce texte : Chapitre 1 : la
victoire
, publié en septembre 2010, mais la chose n’étant plus possible, j’ai désiré à tout le moins vous exprimer ma reconnaissance.

« Telle une nouvelle, je dois avouer que le sujet est des plus stimulants. À
cette lecture, de par le réalisme et la pertinence, j’ai vécu, comme à
travers un roman, un moment puissant de figuration, puissamment émotionnel : les larmes me sont venues, jusqu’aux sanglots. Bref, les larmes et tout, l’émotion, je revivais 96, la déception en moins.

Je réalisais que je ne m’étais pas laissé aller à m’imaginer la situation
advenant une victoire du oui, la situation étant trop précaire, le Québec
retenait sont souffle, et puis ça s’est avéré trop beau pour être vrai.
Bouleversé, tellement le désir de voir ma nation décider de son avenir, de
son identité, et de ne plus être dans cette horrible situation, assujettis à
l’empire détestable et suffisant, sans pouvoir naturellement exprimer un
sentiment de patriotisme et m’y identifier ; six, sept millions d’esprits pris
en otage. »

Sitôt après en avoir pris connaissance, je me suis empressé de lui répondre dans les termes suivants :

« Que la situation semble désespérée chez nous, j’en conviens. Mais de grands événements refondateurs sont en train de bouleverser le monde et vont finir par nous rattraper. La question de notre avenir collectif se posera alors sous une lumière totalement inédite, et il n’y aura qu’une seule réponse possible, OUI ! Cette réponse est déjà inscrite dans la dynamique des événements en cours. Il ne nous reste plus qu’à en prendre conscience et en faciliter l’avènement.

Et à vous, il ne reste qu’à décider si vous souhaitez figurer au nombre des accoucheurs de notre nouvel État. »

Le témoignage de ce lecteur me trotte dans la tête depuis que je l’ai reçu et il m’a obligé à repenser au but que je poursuivais lorsque j’ai écrit le premier chapitre de mon roman. En fait, en commençant par la victoire, je cherchais à exorciser nos vieux démons de la défaite. Ils sont si forts que nous ne croyons même plus pouvoir connaître la victoire. Or non seulement cette victoire est-elle possible, elle est à notre portée, comme je l’ai indiqué à mon correspondant.

Vous en doutez ? Jugez-en par vous-même. La semaine dernière, le plus haut fonctionnaire britannique, Sir Gus O’Donnell, sur le point de prendre sa retraite, livrait un genre de testament politique à la presse de son pays et prévenait ses compatriotes de l’imminence de l’éclatement du Royaume-Uni.

J’avais beau avoir lu au cours des derniers mois quelques articles annonçant la montée du sentiment nationaliste en Écosse et la possibilité bien réelle qu’elle accède à un degré quelconque d’indépendance, je suis resté interloqué. Je n’avais pas mesuré correctement toute la force des courants centrifuges qui menacent l’intégrité territoriale et politique du Royaume-Uni. En effet, ce n’est pas seulement l’Écosse qui pourrait faire sécession, mais aussi le Pays de Galles.

Les médias britanniques ont largement fait écho aux propos de Sir Gus, comme en font foi les comptes-rendus du Telegraph (déjà cité), du Daily Mail http://www.dailymail.co.uk/news/article-2077423/Sir-Gus-ODonnell-warns-Britain-break-Scotland-independent.html , de la BBC http://www.bbc.co.uk/news/uk-politics-16295421 , de la très populaire chaîne privée Sky News http://news.sky.com/home/politics/article/16135356 , etc.

On aurait pu croire qu’une telle nouvelle aurait eu quelques échos en Europe, mais la crise financière qui y sévit en ce moment et qui menace son intégrité politique est si grave qu’elle n’a pas besoin des effets de contagion du Royaume-Uni, et les médias européens, entre les mains de l’establishment européiste (lire fédéraliste), a jugé préférable de ne pas en parler.

La presse canadienne n’en a pas fait état non plus, pour des raisons identiques. Imaginez, Harper vient tout juste de sortir la monarchie des boules à mites, et il faudrait déjà qu’il nous annonce que l’institution n’est pas vouée à un avenir aussi brillant que celui dont il cherche à nous convaincre.

À l’étranger, seule la chaîne télévisuelle iranienne de langue anglaise a rapporté les propos de Sir Gus, et elle est même parvenue à obtenir un commentaire de Bill Jones, un analyste du Executive Intelligence Review de Washington. Je vous en ai traduit un extrait, particulièrement pertinent pour nous au Québec, car il illustre à la perfection la dynamique centrifuge qui s’empare de tout pays lorsque sa capacité de redistribution est atteinte.


« Jones : L’Écosse a toujours revendiqué une certaine indépendance depuis qu’elle a été intégrée au Royaume-Uni. Cette intégration est d’ailleurs le fruit de nombreux jeux de coulisse, et le mécontentement des Écossais remonte sans doute à cette époque.

Néanmoins, la puissance financière de la Grande-Bretagne aidant, les Anglais sont parvenus, en appliquant la politique de la carotte et du bâton, à empêcher les mouvements indépendantistes et les tendances sécessionnistes de s’imposer. Aujourd’hui, il ne reste plus grand-chose de cette puissance financière.

Souvenons-nous en effet que la puissance de l’Angleterre, de la Grande-Bretagne repose davantage sur son contrôle financier que sur la géographie. C’est ce qui leur a permis de s’imposer pendant un certain temps. Mais depuis quelques années, on observe un accroissement de la volonté des Écossais à reprendre leurs affaires en mains.

Et comme toutes les unions sont désormais dans la situation d’avoir à imposer des mesures d’austérité draconiennes sur les nations ou les pays qu’ils regroupent, les nations ou les pays membres qui en font partie, qu’il s’agisse de l’Écosse ou d’un pays européen quelconque, sont sous forte pression de leurs populations pour s’en retirer en raison du refus catégorique de celles-ci d’accepter des mesures aussi radicales. Ce genre de réaction est appelé à se généraliser, et c’est ce qui se produit en Écosse aujourd’hui du fait de la crise financière.

Il reste maintenant à voir si Londres va être en mesure de contrôler l’évolution de la situation. Je crois toutefois que ces événements nous annoncent une période de fortes turbulences à court terme, dans les jours et les semaines qui viennent, et non pas sur un horizon de plusieurs mois ou de quelques années. »

Vous n’avez maintenant qu’à remplacer Royaume-Uni ou Europe par Canada et Écosse par Québec pour réaliser à quel point le scénario chez nous risque de ressembler au leur, car nous allons nous retrouver exactement dans les mêmes conditions. Pour des raisons qui tiennent à notre histoire et à la place qui y occupent les Écossais, l’exemple du Royaume-Uni et de l’Écosse pourrait même être plus déterminant que celui de n’importe quel autre pays européen. On voit donc pourquoi les puissances qui nous gouvernent ont préféré nous garder dans le noir sur ce qui s’y passe.

Ne nous y trompons pas, ce silence est une forme de propagande qui témoigne, autant que n’importe quel message orienté, de la guerre présentement en cours pour s’assurer du contrôle de nos esprits et de nos coeurs, les « minds and hearts » dont il est question dans la documentation américaine sur la guerre psychologique.

Car s’il vous reste encore le moindre doute que nous soyons les victimes d’une guerre psychologique pour venir à bout de notre volonté d’indépendance et d’affirmation de notre identité collective, je vous suggère fortement le visionnement du documentaire « Psywar » que Vigile a mis en ligne il y a quelques semaines http://www.vigile.net/Psywar-la-guerre-psychologique. C’est un documentaire qui dure 1h30, mais il est très bien fait et extrêmement instructif. Prenez le temps de le regarder au complet, ce sera du temps bien investi.

La prochaine fois que vous lirez un communiqué du gouvernement fédéral ou un éditorial d’André Pratte, vous comprendrez que votre interlocuteur n’est rien d’autre qu’un « guerrier psychologique » à la conquête de votre esprit et de votre coeur, et qu’il est donc votre ennemi parce qu’il agit contre vous en guerrier. Ce n’est pas parce que son clavier n’est pas une arme à feu qu’il ne s’en sert pas comme d’une arme pour vous atteindre. Et, pour paraphraser Félix Leclerc, s’il vous atteint, vous serez alors « un mort qui marche ».

Quant à ceux qui s’inquièteraient de savoir si je compte reprendre la suite des « Bâtisseurs de l’An 1 », qu’ils soient rassurés, j’y reviendrai dès la mi-mars. Le sujet n’en sera que plus d’actualité.

Commentaires

  • PierreII, 2 janvier 2012 15h44

    J’avais oublié de citer un site qui selon moi fait un excellent travail,celui de James Corbett(The Corbett Report).
    Ici il fait un excellent survol des crosses publiées par les medias-allignés pour promouvoir la guerre depuis le début du siècle dernier.
    Je me souviens ?

    Faking It : How the Media Manipulates the World into War
    http://www.corbettreport.com/?powerpress_pinw=3588-podcast

  • PierreII, 1er janvier 2012 14h33

    Tout d’abord je tiens à vous souhaiter M. Le Hir une très bonne année et je vous remercie pour votre contribution exceptionnelle au site de Vigile.

    Je voulais juste rajouter ce lien dont j’ai pris connaissance ce matin sur la signature d’Obama du
    National Defense Authorization Act(NDAA) rajoutant à la notion de manipulateur expert à la tête des E.U.

    Obama Signs Martial Law Bill : Now Law (en anglais)

    http://www.youtube.com/watch?v=KdxXhn3We7U&feature=player_embedded

    La détention préventive,illimitée et sans procès pour les citoyens américains soupçonnés de ’’terrorisme’’est maintenant signée.Obama rajoutera que malgré qu’il l’ait signé,il ne l’utilisera pas contre ses citoyens...

    Ce qui nous ramène au Canada et l’acte d’Union de l’Amérique du Nord signé sous Paul Martin,faisant du continent un seul pays.Ni le Congrès ni les citoyens américains n’ont eu leur mot à dire.Seul la peur du 11 septembre 2001 a permis d’imposer pareille pièce de l’échiquier du Nouvel Ordre Mondial.
    NORTH AMERICAN UNION (le début du premier vidéo est maganné mais çà se replace.)En anglais(pourquoi qu’on a rien de çà ici au Québec et en français ?)
    LouDobbs
    http://www.youtube.com/watch?v=T74VA3xU0EA
    http://www.youtube.com/watch?v=4UpJnQ_NPlU

    et celui-ci nous rappelant les grandes manipulations de Georges W Bush à cette même époque :
    The North American Union REVEALED
    http://www.youtube.com/watch?v=_wCdULj6fOQ&feature=related

    Avec cette entente,les ressources du Québec vont appartenir à qui ?
    Le Plan Nord ? :
    Le Canada expédie discrètement de l’uranium enrichi aux États-Unis
    http://www.ledevoir.com/politique/canada/339155/le-canada-expedie-discretement-de-l-uranium-enrichi-aux-etats-unis#poster_commentaire

    Et avec ce gouvernement majoritaire et de nature militaire actuellement à Ottawa,valet des E.U. et d’Israel,nous devrons nous attendre à de la visite fréquente au Québec qui nous soupçonnera de vouloir ’’déstabiliser’’ ce grand pays qu’est devenu l’Amérique du Nord si nous manifestons notre intention de devenir le pays du Québec.Surtout avec cette entente signée dernièrement entre Harper et Obama sur les frontières canadiennes et américaines :
    ’’le tout débouchera sur un partage accru de renseignements personnels entre les deux pays. Washington se retrouvera en possession d’informations sur des citoyens canadiens.’’
    http://www.ledevoir.com/politique/canada/337878/une-amerique-plus-integree-que-jamais-jamaisamerique-du-nord-plus-integree-que-jamais

    Des détentions illimitées sans accès à un avocat et sans accès aux preuves en provenance d’une armée accusatrice est l’équivalent de la loi des mesures de guerre de 1970.

    Je me souviens lors de la première campagne d’Obama lorsqu’il disait
    ’’it’s time for change’’ c’était de la grande manipulation au même titre que Trudeau en 1980 lorsqu’il avait promis qu’il y aurait du changement et qu’il mettrait son siège en jeu si,après un NON massif des québécois au référendum de 1980,aucun ’’changement ’’ ne se réalisait.
    Les deux savaient très bien que le mot CHANGEMENT est une coquille vide dans laquelle les citoyens vont projeter ce qu’ils désirent,devenant pour nous, pauvres-naifs,un appât irrésistible.
    Une guerre psychologique faisant appel à notre passé religieux,de colonisé et respectueux envers l’autorité quelle soit bonne ou mauvaise.

    Alors pour 2012 je nous souhaite toute l’énergie possible pour fouiller et trouver d’autres sources d’informations non filtrées comme le site de Vigile,l’Aut’journal ou autres.
    Le Système a déjà domestiqué la plus part de nos ’’grands médias’’ devenus des organes de propagande.

    Un gros merci à Bernard Frappier et toute son équipe qui,contre vents et marrées,tiennent à bout de bras la flamme de la liberté d’expression.
    BONNE ANNÉE À TOUS.
    Yves Lambert sur des textes de Gaston Miron et Mary Travers
    http://www.youtube.com/watch?v=G-YuEVwi-KQ

  • Didier, 29 décembre 2011 15h44

    Monsieur Le Hir,

    Je m’excuse car je me suis mal exprimé. Je voulais seulement faire remarquer d’une manière maladroite que Vigile n’était pas connu de la population autant que La Presse ou Radio-Canada ou TVA ou le Journal de Montréal.

    Malgré tout, je sais que vigile.net est essentiel à notre époque sinon la désinformation régnerait en maître.

    D’ailleurs on a besoin d’hommes comme vous monsieur Le Hir pour bien nous informer. Continuez votre excellent travail.

  • Richard Le Hir, 29 décembre 2011 15h00

    Réponse @ JP Bélisle

    Le recours à la propagande soulève en effet d’importantes questions d’éthique.

    Pour avoir fait une bonne partie de ma carrière dans le domaine des communications, je suis bien conscient que la frontière est parfois très mince entre la promotion d’intérêts légitimes et le viol des consciences, surtout si l’on aborde le problème sous l’angle de la « gestion des perceptions », une posture bien pratique pour éviter d’avoir à se poser la question du « bien » et du « mal ».

    Ce qui dérange chez Pratte, ce n’est pas qu’il défende le fédéralisme. C’est qu’il se trouve à le faire pour servir les intérêts d’une entreprise, une personne morale, qui n’a pas le droit de vote et qui cherche à influencer le vote de ceux qui ont ce droit dans le sens de ses intérêts. Autrement dit, à intervenir dans le processus politique en se servant de son droit de propriété sur le journal alors que son statut de personne morale ne lui donne pas ce droit.

    Par le truchement de La Presse et l’entremise de Pratte, Power Corp. se trouve à faire indirectement ce qu’elle ne peut pas faire directement. Et le problème de Pratte est qu’il est complice. Ce faisant, il se discrédite totalement en tant que journaliste. Comme « guerrier », il figure dans la catégorie des mercenaires.

    Richard Le Hir

  • Richard Le Hir, 29 décembre 2011 14h16

    Didier,

    À vous lire, on en viendrait vite à la conclusion que Vigile est inutile et que je perds mon temps à écrire des articles.

    Or c’est tout le contraire. Si Vigile n’est pas La Presse, il est suivi, notamment par nos adversaires, comme nous en avons eu la preuve à quelques reprises au cours de l’année qui vient de s’écouler. On ne poursuit pas un média sans influence. Or Vigile est poursuivi. Vigile a même été dénoncé en conférence de presse par le premier ministre et deux ministres du gouvernement. C’est la preuve que Vigile dérange.

    La Presse tire peut-être à plus de 100 000 exemplaires par jour, mais il ne faut pas croire que tous les lecteurs de La Presse lisent les éditoriaux de Pratte. Les journaux se gardent bien de publier les statistiques sur le lectorat de leurs pages éditoriales. La raison en est bien simple. S’ils le faisaient, ils perdraient beaucoup de leur crédibilité et de leur influence.

    Cela dit, il nous reste encore du chemin à faire pour faire connaître Vigile et son contenu, mais ce n’est pas en tenant des propos défaitistes que nous y parviendrons.

    Richard Le Hir

  • Jean-Pierre Bélisle, 29 décembre 2011 13h20

    Votre article visait admirablement la cible ! La « boussole électorale » de Radio-Canada compte parmi les meilleurs exemples récents de manipulation ; un subterfuge bien mené par ceux qui ont déterminé les questions afin de nous aider à ramper dans la bonne direction vers l’isoloir.

    Pratte est in idéologue. Les « psy-ops » les plus vicieuses sont les messages subliminaux dont nous abreuvent quotidiennement le Téléjournal et autres bulletins d’information. Même la météo y participe en développant notre sentiment d’appartenance au grand ensemble géographique canadien, malgré la direction contraire des vents. Jusqu’aux rubriques de feux de cheminées et de chiens écrasés qui nous font partager la misère animale de Victoria à St-John’s.

    Le 25 décembre, ici et là dans les régions du Québec, les Petits frères des pauvres organisaient leur traditionnel souper de Noel, pour briser la solitude des ainés. Eh bien, les « guerriers psychologiques » de Radio-Canada ont trouvé le moyen de présenter en images et en son amplifié un nouvel arrivant de race noire qui « remerciait le Canada » de l’avoir accueilli.

    Il y aurait tant à écrire et à disséquer sur ce sujet. Revenez plus souvent Gérald.

    JPB

  • jbouthil, 29 décembre 2011 12h54

    @ Jean-Pierre Bélisle

    "Si la propagande démocratique existe, je propose donc que des feuillets annonçant Vigile.net soient distribués matins et soirs aux bouches du Métro."

    Voici la meilleure suggestion que j’aie vu passer depuis longtemps.

    Un copier-coller de presque n’importe quelle édition à la une de Vigile que l’on fait précéder d’un gros WWW.VIGILE.NET serait déjà suffisant. Et que dire d’une petite diversification avec des pages choisies à distribuer ainsi pendant quelques jours.

    La matière ne manque pas et il y a ici tellement de matière à découvrir pour nos concitoyens que le jeu en vaut la chandelle. N’y a t-il pas parmi nous un spécialiste du marketing qui pourrait prendre cela en mains ? Je serais prêt évidemment à participer à la préparation d’un ou de feuillets de ce type.

  • Didier, 29 décembre 2011 11h03

    André Pratte est un guerrier psychologique, c’est certain. Le problème, c’est que ce genre d’individu n’est jamais bon joueur. Lorsqu’il embarque dans une guerre psychologique, c’est qu’il est certain de gagner.

    Il sait qu’il a le "top" visibilité et que son adversaire n’a que les médias alternatifs peu suivis pour l’affronter.

    De plus, il est grassement payé pour écrire ses articles alors que la plupart de ceux qui écrivent sur les médias alternatifs le font bénévolement.

    La "grosse paye" est toute une motivation que le pauvre bougre sur les médias alternatifs n’a pas. De plus, il est autrement encourageant d’écrire dans les médias mainstream parce que tu sais qu’il y a une énorme diffusion et que tu vas être lu et rejoindre beaucoup de gens.

    Par contre, sur les médias alternatifs, il y a toujours le découragement qui guette de ne pas rejoindre beaucoup de monde au fond.

  • 29 décembre 2011 10h22

    Bonjour M. Le Hir,

    Compte tenu de vos travaux, je prends la liberté d’attirer votre attention sur une analyse mise en ligne dans Vigile en 2008 : http://www.vigile.net/Promotion-de-l-identite-nationale

    Comme l’a dit un jour Jean Chrétien,"les commandites étaient une partie d’un plan stratégique". C’est ce plan stratégique qu’il serait important de connaître. Une chose semble assurée : Radio-Canada n’y est pas étrangère.

  • Jean-Pierre Bélisle, 29 décembre 2011 03h27

    Bien qualifié ! : André Pratte est un « guerrier psychologique ».

    Mais pas un simple troupier de la propagande politique anti-souverainiste : c’est le Pinocchio en chef de la Congrégation pour la doctrine de la foi fédéraliste au Québec.

    Comme tout guerrier - sous réserve qu’il soit foncièrement vicieux - André Pratte doit probablement croire qu’il y a un bien absolu et un mal absolu et qu’il travaille, lui, absolument pour le bien. (En tout cas, depuis la honteuse fessée que lui avait administrée Power Corp. en 1994. « Le repentir est le printemps des vertus ».)

    Ceci dit, à moins de verser dans l’angélisme ou de fuir dans l’idéalisme, la question demeure : dès lors que nous sommes en guerre et que la propagande consiste, par définition, à violer les mécanismes psychiques des foules, peut-on différencier la « bonne » de la « mauvaise » propagande ? Notre problème ne découle-t-il pas surtout du fait de notre faible rapport de forces dans cette guerre asymétrique pour gagner les cœurs ?

    Si la propagande démocratique existe, je propose donc que des feuillets annonçant Vigile.net soient distribués matins et soirs aux bouches du Métro. L’avons-nous déjà fait ?

    JPB

  • André Laverdière, 28 décembre 2011 19h24

    Merci de vos lumières M. Le Hir.
    Je vous souhaite la santé, la santé et la santé car je veux vous lire encore, encore et encore.

    André Laverdière

  • JCPomerleau, 28 décembre 2011 17h44

    Les "guerriers psychologiques" de la brigade Gesca-La Presse ont le moral bas en cette fin de 2011.

    C’est à n’y rien comprendre, n’est-ce pas l’année de l’effondrement du mouvement souverainiste. On s’attendrait à les voir fêter la pérennité retrouvé de leur beau pays le Canada. Mais au contraire, les voici qui s’inquiètent et dépriment.

    Et pour cause. Car s’il y a eut un 2 mai pour les souverainistes, il y en a aussi eut un pour les fédéralistes. Et celui-là commence à inquiéter puisqu’il mène à une profonde métamorphose du Canada. En fait, à un repoussoir pour l’ensemble du Québec, une proposition politique devenu invendable, même pour des propagandistes patentés qui en ont fait leurs pains et leurs beurres quotidien, comme Patrick Lagacé, Vincent Marissal et André Pratte.

    Voici leurs dernières chroniques à ce sujet :

    ..........

    Patrick Lagacé

    Ici, il reprends les grandes lignes d’une chronique de Heather Mallick du Toronto Star, (parue) dans le Guardian de Londres, où elle affirme ne plus reconnaître son Canada natal.

    http://blogues.cyberpresse.ca/lagace/2011/12/21/le-canada-dirige-comme-un-tabloid/?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_bloguesaccueilcp_BO3_accueil_ECRAN1POS4

    ...

    Vincent Marissal
    M. Harper, il est moche, votre Canada
    (...)

    Mais dans quel pays vivent les conservateurs, au juste ?

    (...)

    J’ai du mal à croire que les électeurs se reconnaîtront encore longtemps dans un gouvernement qui joue les Shérif, fais-moi peur, qui piétine les institutions, qui méprise les tribunaux et les francophones, qui déchiquette Kyoto, qui placarde le portrait de la reine partout, qui organise des défilés militaires devant le parlement, qui insiste pour acheter des avions inadéquats et coûteux et qui abuse des campagnes négatives.

    http://www.cyberpresse.ca/chroniqueurs/vincent-marissal/201112/20/01-4479801-m-harper-il-est-moche-votre-canada.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B40_chroniqueurs_373561_accueil_POS1

    (On croirait lire un collaborateur de Vigile, tant le ton est dure)
    ...

    André Pratte

    La promesse du 2 mai
    (...)

    Avec quelques décennies de recul, les historiens considéreront peut-être les élections du 2 mai 2011 comme l’un des scrutins les plus importants de l’histoire canadienne

    (...)

    Tout exercice de compression des dépenses publiques soulève la controverse. Mais celle-ci sera plus vive, et plus néfaste pour l’unité du pays, si les institutions touchées et les programmes sacrifiés l’ont été pour des raisons idéologiques plutôt qu’à la suite d’un examen rigoureux.

    M. Harper se targue de tenir ses engagements. L’année qui vient nous indiquera si la promesse faite le soir du 2 mai 2011, la plus importante de toutes, est de celles que le premier ministre compte respecter.

    http://www.cyberpresse.ca/debats/editorialistes/andre-pratte/201112/27/01-4481212-la-promesse-du-2-mai.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_BO40_editoriaux_199_accueil_POS1

    ....

    Dans un texte à venir je vais expliquer pourquoi le changement que Pratte (lors du prochain budget) et Marissal (lors d’une élection) espèrent, ne viendra pas à cause de la géopolitique de l’énergie. En attendant j’invite ces nostalgiques d’un fédéralisme révolue à lire comment nous sommes arrivé à la fin du Canada de Trudeau :

    http://www.vigile.net/La-fin-du-Canada-de-Trudeau

    Pour comprendre la suite qu’aura sur le Canada et le Québec, l’élection historique du 2 mai : le Canada est entré dans une profonde métamorphose qui tends vers sa dislocation. En effet, très "néfaste pour l’unité du pays" (Pratte).

    Et le pire et le meilleur pour le Québec. Le pire parce que le Canada se définira sans nous et au détriment de nos intérêts ; et, le meilleur, parce que le Québec aura la chance de relever le défi de se définir sans la Canada, ce qui tend vers la rupture.

    JCPomerleau

  • Gérald McNichols Tétreault, 28 décembre 2011 17h05

    C’est exactement le dispositif psychologique que je dénonçais fin avril 2011, à quelques jours des élections fédérales, au sujet de la boussole de Radio-Canada qui a persuadé un million de Québécois qu’ils étaient des néo-démocrates à leur insu. Une opération psychologique de désorientation et de confusion réussie à nos dépens.

    http://www.vigile.net/Perdre-le-nord-Pour-abuser-quelqu

  • Diane Leclerc, 28 décembre 2011 16h17

    Encore une fois merci, monsieur Le Hir. Vous valez une mine d’or à vous tout seul !

    Bonne année et bonne rédaction.

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s’appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Actualité du Québec-dans-le-Canada - Le Québec entravé
Le Québec dépossédé...
Tribune libre de Vigile

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2014: 60 000$
25 128$  42%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 23/11 Linda Rivard: 10$
  • 23/11 Normand Lefebvre: 25$
  • 23/11 Serge Lapointe : 30$
  • 23/11 Erik Vasseur : 20$
  • 23/11 Alexandra Villeneuve: 10$
  • 23/11 Alexandra Villeneuve: 10$
  • 23/11 J.-Jacques Delisle: 100$
  • 23/11 Jean-Claude Archetto: 50$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!