À Québec. il n’y a pas de mystère

Tribune libre de Vigile
mercredi 19 janvier 2011
399 visites 2 messages

La région de Québec et l’ultra-droite.

Il n’y a pas de mystère à Québec. C’est, depuis les années 90, que les animateurs de l’ultra-droite règnent sur cette région. Comme le proclamait. Joseph Goebbels : « "un mensonge répété mille fois reste mensonge, un mensonge répété un million de fois devient vérité" ». Le discours néo-libéral sur le plan économique et conservateur sur le plan social, répété quotidiennement depuis des années par certains animateurs, dont André Arthur reste le prototype, a fini par devenir une vérité sacro-sainte dans une ville dont une partie importante de sa population vit en travaillant pour cet État tellement vilipendé. Paradoxe, par nécessairement, puisque ce discours dominant n’a jamais été confronté a une véritable opposition. C’est ainsi que, par un conformisme ambiant, la majorité se tait de peur d’être montrée du doigt. Ajouté à cela, la manipulation des médias locaux à jouer Québec contre Montréal, la boucle est bouclée.

Il est tout à fait légitime d’être de droite ou de faire partie de l’ultra-droite comme il est légitime d’être de gauche. Cependant, il vient de Québec, un climat d’intolérance et d’agressivité qui s’enfle au fil des semaines.

L’avortement de la manifestation du 12 ou/et du 19 février à Québec est un exemple de ce phénomène. La manifestation du 12 février déplaisait grandement à l’ultra-droite de Québec. Déjà plusieurs animateurs de radio en faisaient une manifestation montréalaise qui osait se tenir pendant le Carnaval de Québec. Le prétexte était trouvé et la presque-totalité des partis et des organismes ont penché la tête en s’excusant même d’y avoir pensé.

Des milliers de personnes à Québec ne se considèrent pas de droite ; comment peuvent-ils se regrouper pour faire face à cette ultra-droite ? Les Jeff Filion, Sylvain Bouchard, Dominic Maurais, ces pourfendeurs payés à gros prix, relayés par les Deltell, Duhaime et Marcotte ont des adeptes qui ne font pas dans la nuance. Le discours est nihiliste. Tout serait dénaturé par les cripto-socialistes qui bafouent quotidiennement le principe de la liberté individuelle, érigé en valeur fondamentale et unique de la société.

Je fais mien le diagnostic que pose le grand démographe français, Emmanuel Todd, sur son pays : « Le pays a besoin d’une gauche plus dure, estime ce « modéré qui parle brutalement ». (…) Il fustige la « gauche molle », incapable de s’opposer à la « droite dure » au pouvoir. Chaque fois qu’il y a quelque chose qui ne va pas dans le pays, la presse abreuve d’insultes le peuple de France, qui ne se comporte pas comme il faut, qui n’accepte pas la réforme ».
Au Québec, la gauche doit s’excuser de tout comme si elle avait été au pouvoir. Ce sont les idées de la droite qui guident les actions des gouvernements Charest et Harper. C’est grâce à la résistance des Québécois que nous n’avons pas eu un gouvernement majoritaire conservateur au Canada et que Charest n’a pas été capable de mettre en place tout son plan de réingénierie de l’État. L’ultra-droite à Québec joue la victime, alors qu’elle maintient un discours d’intolérance face « aux péquisses , aux bs, etc ». Elle est au pouvoir à Ottawa et à Québec. C’est tout de même, sous le gouvernement Harper, que l’excédent budgétaire est passé de 13 milliards $ à 56 milliards de déficit.

Les États-Unis ont été un laboratoire pour l’ultra-droite américaine représentée par Bush que notre ultra-droite salue bien bas. Le pays est maintenant dévasté par une crise économique qui n’en finit pas. Des centaines de milliers d’individus sont morts en Iraq pour retrouver des armes de destruction massive qui n’existaient que dans la tête de ses faucons. Ce grand mensonge répété, devenu vérité s’est buté à la réalité.

Nous avons le droit de ne pas vouloir singer Palin et le Tea Party. Nous avons bien des raisons pour attaquer l’intolérance de cette ultra-droite québécoise. Il est plus que temps de passer à l’action.

Commentaires

  • Michel Gendron, 19 janvier 2011 22h33

    Monsieur Archambault,

    Je n’ai pas écrit sur Vigile depuis quelques mois. Je m’apprêtais à écrire un truc du genre que vous venez de publier ici.

    Montréalais, je suis furieux. Québec veut se distinguer de Montréal ? Bravo. Mais en se pitchant dans le gouffre de la droite extrême ? Sacré culot. Comme si le Québec ne saurait être autrement que la Ville de Québec et ses alliés jarrets-noirs de la Beauce.

    Les habitants de Québec et ses satellites du même accabit prônent la réduction de l’État, le tout amalgamé dans une perspective ADQ-Harper. Fédéralistes de droite, ils nient la nation. Ils ne proposent pas une indépendance nationale de droite : ils sont en accord avec le courant Reform du PC, one nation only. Petit village chicaneux, teigneux et bassement White Missisipi.

    Aucune ouverture, aucune conscience républicaine, aucune compréhension de la nécessité d’une nation de s’unir en respectant ses idéologies divergentes.

    Québec-Beauce et al., cessez de méprisez tout le monde et de jouer au nombril. Vous êtes 600 000, nous sommes des millions. Que ceux et celles du 600 000 que vous êtes n’approuvent pas pas votre point de vue fédéraliste et ultra droitier sachent qu’ils ne sont pas seuls.

    Le mystère de Québec ? La soumission sans conscience, le moi et le je multiplié à l’infini.

  • Jean-François Vallée, 19 janvier 2011 20h44

    Vous avez raison, Monsieur Archambault, sur toute la ligne.
    Vous pourriez cepedant ajouter que le "mystère de Québec" s’élucide par rien d’autre que l’histoire de cette ville coloniale, siège du pouvoir anglais de 1760 à 1867, ville militariste, etc. Je vous recommande, à vous et aux vigiliens, la lecture éclairante de l’essai Jeff Fillion et le malaise québécois, de Jean-François Cloutier, paru aux éditions Liber en 2008.
    Vous m’en reparlerez.

Écrire un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Ajouter un document

Éviter les réponses à un autre commentaire, les commentaires s’appliquent au texte seulement.

Pas d'attaques personnelles ni de propos injurieux ou discriminatoires.

Vigile se réserve le droit de refuser tout commentaire sans avoir à justifier sa décision éditoriale.

Veuillez lire attentivement les consignes détaillées avant de soumettre votre premier commentaire.

Consignes détaillées

Tribune libre de Vigile

Financement de Vigile

N’hésitez pas à contribuer à sa production

Joignez-vous aux Amis de Vigile

Objectif 2014: 60 000$
24 713$  41%
Paiement en ligne
Don récurrent

Contributions récentes :

  • 19/11 Yvan Trottier : 100$
  • 19/11 Michel Grenier : 50$
  • 19/11 André Bouchard : 25$
  • 19/11 Gilles Ouellet : 30$
  • 19/11 Louis Dessureaux: 10$
  • 19/11 Robert Dean: 5$
  • 19/11 Jean-Philippe Delorme: 5$
  • 19/11 Anonyme : 5$

Toutes les contributions

Merci beaucoup!