« Que de pauvres gens émasculés de tout sens national, habitués à encaisser les affronts comme d'autres les récompenses, les coups de pied comme d'autres les caresses, se permettent de trouver ces griefs de peu d'importance, après tout, libre à eux, mais pour l'amour du ciel, qu'ils n'essaient pas d'imposer leur tempérament d'esclaves à ceux qui ont une autre notion de la liberté, de la dignité et de la fierté. » Lionel Groulx
4 articles
Ottawa - novembre 2008

Dossiers connexes