« Avons-nous abandonné l’idéal québécois de la révolution tranquille ; la chance pour chacun de réussir sa vie, par l’éducation, par la formation, et ce, sans le souci monétaire? Seul le talent et l’excellence devraient être condition de réussite. » Mélissa Pilon
 - source
7 articles
2012 - dérives péquistes
"Je ne voudrais pas que le Québec revive une autre série de fourberies de style John James Charest, encore une fois, peu de temps après une élection. Cela serait le coup de grâce au Québec et on ne pourra pas s’en remettre cette fois. Même la société et ses institutions ont des points (modules) de ruptures comme les métaux et matériaux." Stepheinstein 8 janvier 2012

***