« Je ne vois rien de négatif de mettre en évidence le fait français, la francophonie. Au contraire, je ne vois que du positif. C’est ce qui nous démarque peu importe le marché, que ce soit le marché des congrès, celui des voyages organisés, les marchés d’affaires et d’agrément. C’est ce qui nous distingue le plus. »
Alain Girard, président et PDG Château Laurier, Québec

Pierre Falardeau

17 articles

Je suis un homme d’un autre siècle. Je chauffe au bois. Je n’ai pas d’ordinateur. J’écris à la main, avec un crayon à mine ou une plume. En art, je crois à la simplicité. Je chasse à l’arc. Je me bats pour la liberté, la liberté sous toutes ses formes, la mienne, celle de mon peuple, celles de tous les peuples. Bref, je suis un primitif égaré.

Citations
  • Si tu te couches, ils vont te piler dessus. Si tu restes debout et tu résistes, ils vont te haïr, mais ils vont t’appeler ’monsieur’.
  • Nous sommes toujours un peuple conquis et annexé. Et notre pensée est toujours annexée. Empêchée de dire ou de montrer.
  • Les fédéraux voudraient bien jouer de la carotte et du bâton. Mais ils n’ont pas de carotte. Il ne leur reste que le bâton.
  • Nous pouvons vaincre. Nous aurons besoin de toute notre intelligence, de toute notre détermination et de tout notre courage. Nous approchons du but. La libération de notre pays.
  • On camoufle en pacte historique entre deux nations une gammique confédérative qui n’est en fait qu’une mise en minorité définitive d’un peuple par un autre.
  • Pour les lâches, la liberté est toujours extrémiste.
  • Ce que je veux, c’est un pays normal, comme tous les autres pays, avec des pauvres, des riches, une droite, une gauche… - source