« Les anglophones du Québec ne se perçoivent pas vraiment comme une minorité. Pourquoi? Tout simplement parce que nombre d'entre eux ne désespèrent pas devenir, un jour, une majorité. Or la manière la plus sûre d'y parvenir, c'est encore de faire en sorte que les immigrants aient la possibilité de fréquenter l'école de leur choix, c'est-à-dire l'école anglaise. »
Murray Maltais

BDS - Boycott, désinvestissement, sanctions

Dossiers